Vous êtes ici : Accueil  > Patrimoine  > De Visu

Jeu De Visu 2014


Affiche De Visu 2014Le Département de la Seine-Saint-Denis organise chaque été un jeu-concours afin de faire découvrir le patrimoine du Département. Pour sa 6e édition, du 1er juin au 31 aout 2014, De Visu proposait de partir à la découverte de l’habitat en Seine-Saint-Denis et aller à l’encontre des idées reçues.

D'une ancienne ferme à une villa Belle Époque, d’une cité HBM des années trente à un grand ensemble des années soixante, d’une zone pavillonnaire à un éco-quartier contemporain, chacun peut contempler la diversité des réponses architecturales apportées à un besoin commun : celui d’un toit. Ce besoin a aussi suscité des expériences singulières qui font du département de la Seine-saint-Denis un territoire d’innovation : cités-jardins, maisons-prototypes de la cité expérimentale de Merlan à Noisy-le-Sec, réalisations d’architectes de renom tels qu’André Lurçat, Paul Chemetov ou Jean Nouvel... Un patrimoine riche et divers que les participants à De Visu sont invités à découvrir en jouant.

Des jeux de piste

Trois jeux de pistes des parcours de 2 heures environ seront composés d’énigmes à résoudre. Seul le point de départ est donné, les joueurs (en groupe ou en individuel) doivent ensuite observer, répondre aux questions pour trouver son chemin. Accompagnés d’un animateur qui raconte des histoires, ouvre des portes, sans donner les réponses. Les jeux de pistes se sont déroulé à Aulnay-sous-Bois, autour de la gare, sur les communes de La Courneuve, Bobigny et Pantin à partir du quartier des Quatre Routes portant sur l'entre-deux guerres et les grands ensembles, à Saint-Ouen, autour de l’évolution du logement.

 "Minute, pavillons !" est le jeu de piste qui se déroule à Aulnay-sous-Bois en 12 étapes pour découvrir les premiers pavillons de villégiature construits après l'ouverture de la gare d'Aulnay-sous-Bois en 1875. Un voyage sur les traces des architectes, entrepreneurs, décorateurs qui ont imaginé villas, châteaux et pavillons pour ceux qui venaient en villégiature – abbés ou bourgeois parisiens.  Pour résoudre les énigmes, vous déambulez dans les quartiers au sud d'Aulnay-sous-Bois. Ce jeu de piste a été conçu en partenariat avec la Ville d'Aulnay-sous-Bois, l’Office de tourisme et le Cercle Archéologique et Historique d’Aulnay-sous-Bois.

"Un pour tous, tous pour un !" est un parcours de 2h à Saint-Ouen, pour découvrir le logement collectif sur la ville et l'évolution des logements sociaux : des premiers HBM aux projets contemporains, en passant par la reconstruction après-guerre, les nouveaux logements suite à l’appel de l’abbé Pierre et les constructions des dernières décennies du XXe siècle. Vous avez découvert des logements collectifs conçus par Paul Chemetov, Jean Nouvel, des immeubles de rapport, des HBM mais aussi des maisons de ville et des pavillons d'habitation. Ce jeu de piste est conçu avec le service des Archives de la Ville de Saint-Ouen et l'Office de tourisme Plaine Commune Grand Paris.

"L'habitat dans tous ses états" est un jeu de piste qui se déroule sur les communes de La Courneuve, Bobigny et Pantin. Il vous a fait découvrir une grande diversité d'habitats collectifs et individuels depuis les années 30 jusqu'aux réhabilitations en cours dans le quartier des Courtillières. Ce jeu de piste a été élaboré avec différents partenaires des communes visitées.

Découverte à deux voix de la Cité de l'Abreuvoir, un grand ensemble parmi les plus remarquables de l’Ile-de-France. Inaugurée en 1962, la cité jardin de l’abreuvoir comptait à l’origine accueillir 450 logements pour 800 arbres. Cette cité "de l’an 2000", ultra moderne et conçue pour "le bonheur des enfants", est la première réalisation de l’architecte Emile Aillaud en région parisienne. L’ensemble avec ses tours "poétiques et humoristiques" compte finalement 1509 logements… Une ville dans la ville qui obtient en 2008, le label "Patrimoine du XXe siècle". Une balade animée par Sébastien Radouan, historien de l'architecture spécialiste du patrimoine en Seine-Saint-Denis, et par les membres de l’association Oxmoz.

La ville de bobigny est passée, en un siècle, de la petite bourgade agricole à la ville préfecture avec une urbanisation variée où l’on découvre tous les types d’habitats. La  balade "Un siècle d'urbanisme à Bobigny" permet de comprendre les étapes de cette urbanisation : des lotissements pavillonnaires du début du XXe siècle, au nouveau quartier du XXIe, en passant par la Cité de l’Abreuvoir, ou celle de l’urbanisme sur dalle, utopie des années soixante-dix, quatre étapes exemplaires de l’urbanisation de la banlieue. Cette balade, commentée et illustrée de documents d'époque, a été proposée par le CERHBB, Cercle d'Etudes et de Recherches Historiques de Bobigny, Balbiniacum.

Le Ministère de la reconstruction et de l’urbanisme voit le jour au lendemain de la seconde guerre mondiale. Pendant 10 ans, il coordonne la reconstruction des habitats détruits et le relogement des sinistrés. À Noisy-le-Sec, ce sont près de 4000 bombes qui se sont abattues, laissant un tiers de la population noiséenne sans logement. Au vu de l’urgence pour reloger les populations, une zone de plus de 35000m² est viabilisée dans le quartier de Merlan pour accueillir la construction d’une cité expérimentale de maisons individuelles préfabriquées, la cité expérimentale de Merlan à Noisy-le-Sec. Composé de 56 pavillons, l’ensemble regroupe des prototypes proposés par sept pays différents. Au côté de M. Lecuyer, responsable du service Archives de la ville de Noisy-le-Sec, vous avez pu découvrir cet ensemble étonnant, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, qui représente un conservatoire exceptionnel pour l’histoire de l’architecture : maisons de bois, de béton, de pierre, de métal… de styles américain, suisse, finlandais, français, etc.

La galerie Ropac à PantinHistoires de brique à Pantin: usine, logement populaire, Art Nouveau et architecture contemporaine. Accompagné d’Antoine Le Bas, baladez-vous au c½ur de Pantin, ville dont le matériau fondamental est la brique ! Lors de la visite, vous avez pu découvrir que ce matériau questionne non seulement l'architecture, mais aussi l'identité locale. Si au XIXème siècle elle est volontiers associée à l’usine et au logement populaire, elle est ensuite utilisée par des architectes qui inscrivent leurs ½uvres dans une démarche référentielle – historiciste, régionaliste, pittoresque… – alors que les artisans de l'Art Nouveau et les tenants du mouvement moderne l’ancrent dans une modernité urbaine et monumentale, où la matière céramique le dispute en texture à la rugosité du béton. Aujourd’hui la brique s’adapte à l’architecture contemporaine avec de nouveaux modèles et formats qui redonnent à la construction céramique un élan nouveau.

À travers une promenade commentée, vous avez pu découvrir la réhabilitation ambitieuse d’un quartier d’habitat social et son inscription réussie dans un c½ur de ville. Construit entre 1958 et 1963 sur d’anciens vergers, le quartier Marcel Cachin, conçu par l’architecte André Bérard, comptait 1 129 logements pour environ 2 500 habitants, soit près de 10 % de la population Romainvilloise, et près d’un quart du parc de logements sociaux de la ville. Depuis les années 2000, un projet de requalification du quartier a été initié afin de transformer durablement la forme urbaine de cet ensemble immobilier et le raccorder au centre ville limitrophe.


Les autres éditions jeux concours De Visu

Concours De Visu 2013
Concours De Visu 2012
Concours De Visu 2011
Concours De Visu 2010
Concours De Visu 2009


Inscrivez-vous aux visites

Visites guidées de la Basilique Saint-Denis

Visite guidée basilique St Denis

Site par ID-Alizés