Vous êtes ici : Accueil  > Patrimoine  > De Visu

Jeu De Visu 2014


Affiche De Visu 2014Le Département de la Seine-Saint-Denis organise chaque été un jeu-concours afin de faire découvrir le patrimoine du Département. Pour sa 6e édition, du 1er juin au 31 aout 2014, De Visu proposait de partir à la découverte de l’habitat en Seine-Saint-Denis et aller à l’encontre des idées reçues.

D'une ancienne ferme à une villa Belle Époque, d’une cité HBM des années trente à un grand ensemble des années soixante, d’une zone pavillonnaire à un éco-quartier contemporain, chacun peut contempler la diversité des réponses architecturales apportées à un besoin commun : celui d’un toit. Ce besoin a aussi suscité des expériences singulières qui font du département de la Seine-saint-Denis un territoire d’innovation : cités-jardins, maisons-prototypes de la cité expérimentale de Merlan à Noisy-le-Sec, réalisations d’architectes de renom tels qu’André Lurçat, Paul Chemetov (qui a aussi réalisé le foyer Ambroise Croizat à La Courneuve) ou Jean Nouvel... Un patrimoine riche et divers que les participants à De Visu sont invités à découvrir en jouant.

Des jeux de piste

Au fil d’une dizaine d’énigmes pour chacun des jeux de piste, vous avez pu découvrir à travers l’histoire des différents quartiers traversés, comment les villes se sont construites, transformées. Cette plongée dans l’habitat sous toutes ses formes fut une belle occasion de découvrir l’histoire de ses habitants, et des architectes et urbanistes qui construisent la ville.

Le principe est le même pour les 3 jeux de piste. Au point de départ du jeu de votre choix, un animateur vous remet un carnet de route où sont indiqués tous les détails et les énigmes du jeu. L’animateur part avec vous mais ne vous donne aucune réponse. L'animateur est là pour vous raconter des histoires, vous ouvrir des portes et vous offrir une dégustation.

Une fois que vous avez répondu aux 12 énigmes, vous devez reporter les réponses sur une grille pour dessiner un habitat et vous transformer en architecte ! Et si le dessin est correct, vous repartez avec une surprise.

Les jeux de pistes De Visu 2014 se sont déroulé à Aulnay-sous-Bois, autour de la gare, sur les communes de La Courneuve, Bobigny et Pantin à partir du quartier des Quatre Routes portant sur l'entre-deux guerres et les grands ensembles, à Saint-Ouen, autour de l’évolution du logement.

« Minute, Pavillons ! » à Aulnay-sous-Bois

     

Minute, Pavillons ! à Aulnay-sous-Bois, à la découverte d'un des paysages pavillonnaires les plus étendus de Seine-Saint-Denis.

 "Minute, pavillons !" est le jeu de piste qui se déroule à Aulnay-sous-Bois en 12 étapes pour découvrir les premiers pavillons de villégiature construits après l'ouverture de la gare d'Aulnay-sous-Bois en 1875. Un voyage sur les traces des architectes, entrepreneurs, décorateurs qui ont imaginé villas, châteaux et pavillons pour ceux qui venaient en villégiature – abbés ou bourgeois parisiens.  Pour résoudre les énigmes, vous déambulez dans les quartiers au sud d'Aulnay-sous-Bois. Ce jeu de piste a été conçu en partenariat avec la Ville d'Aulnay-sous-Bois, l’Office de tourisme et le Cercle Archéologique et Historique d’Aulnay-sous-Bois.

Pavillon à AulnayLors de cette déambulation, les joueurs ont pu découvrir un quartier pavillonnaire étonnant, avec des pavillons et grandes maisons de villégiature. Les joueurs traversent le lotissement du Parc, un des quartiers les plus riches en décors céramiques. Ces décorations (faîtières ornées, cabochons, frises, gargouilles, etc.) qui étaient notamment produites à la Tuilerie de Choisy-le-Roi, font partie intégrante des architectures aulnaysiennes et composent à elles seules un patrimoine céramique exceptionnel. Posés sur des pavillons, des villas ou des immeubles collectifs, ces décors en céramique polychrome participent au charme de ces constructions de la fin du XIXe et du début du XXe siècle.

Ce jeu de piste permet de découvrir l’histoire de cette ville avec les 1ères constructions des années 1880, juste après l’ouverture de la Gare d’Aulnay en 1875. L’ouverture de la gare transforme alors ce territoire, qui était auparavant essentiellement agraire. Une population, parisienne, assez aisée, décide d’y acheter des terrains pour se faire construire leur maison secondaire. Ils font d’abord appel à des architectes parisiens qui laissent libre cours à leur imagination, puis à des architectes du Raincy comme Paul Delaporte. C’est au début du XXe siècle que les premiers architectes s’installent à Aulnay, comme Frédéric Delafont qui s’associe à un architecte parisien – Eugène Touzé - pour dessiner de très belles villas.

Le paysage pavillonnaire d’Aulnay-sous-Bois est un des plus étendus de Seine-Saint-Denis. Il offre, grâce à l’intervention de ces architectes et entrepreneurs, une qualité et une richesse parfois insoupçonnées.

Pour en savoir plus sur l’habitat pavillonnaire d’Aulnay-sous-Bois, téléchargez la brochure « L’habitat pavillonnaire à Aulnay-sous-Bois entre 1880 et 1939, architectes et entrepreneurs », éditée par le Département de la Seine-Saint-Denis dans la collection « Patrimoine en Seine-Saint-Denis ».

Et pour en savoir plus sur le tissu pavillonnaire en Seine-Saint-Denis.

"L'habitat dans tous ses états", jeu de piste à La Courneuve, Bobigny et Pantin

Les Courtillières"L'habitat dans tous ses états" est un jeu de piste qui se déroule sur les communes de La Courneuve, Bobigny et Pantin. Il vous a fait découvrir une grande diversité d'habitats collectifs et individuels depuis les années 30 jusqu'aux réhabilitations en cours dans le quartier des Courtillières. Ce jeu de piste a été élaboré avec différents partenaires des communes visitées.

On débute par le quartier foisonnant et cosmopolite des « Quatre Routes » dont l’histoire débute avec les premiers immigrés italiens qui construisent des pavillons intégrant leur mode de vie méditerranéen, avec des grandes terrasses au-dessus des garages, des balcons et des ornementations très distinctives. Ce quartier vivant évolue et la communauté tamoule y est aujourd’hui de plus en plus présente.

Le parcours présente ensuite les grands projets de réhabilitations à Bobigny (« L’Illustration ») et à Pantin (« Les Courtillières »). Des rencontres et des dégustations animent cette balade interactive qui saura plaire aux publics de tous les âges !

L'habitat collectif à St-Ouen

A travers le jeu de piste à Saint-Ouen, c’est une grande diversité d’habitats que vous avez pu découvrir ! Au départ du parc François Mitterrand, secteur très contemporain, vous avez sillonner parmi 4 quartiers audoniens aux époques, ambiances, bâtiments, populations et architectes très différents.

Logement collectif à St-Ouen"Un pour tous, tous pour un !" est un parcours de 2h à Saint-Ouen, pour découvrir le logement collectif sur la ville et l'évolution des logements sociaux : des premiers HBM aux projets contemporains, en passant par la reconstruction après-guerre, les nouveaux logements suite à l’appel de l’abbé Pierre et les constructions des dernières décennies du XXe siècle. Vous avez découvert des logements collectifs conçus par Paul Chemetov, Jean Nouvel, des immeubles de rapport, des HBM mais aussi des maisons de ville et des pavillons d'habitation.

A travers la thématique de l’habitat, vous découvrez l’influence du passé industriel de Saint-Ouen et comprendrez comment il a fallu loger toute une nouvelle population arrivée au début du XXe siècle suite à l’implantation de nombreuses usines. Vous arpentez alors tout un quartier où se mêlent des pavillons construits pour les ouvriers et de beaux immeubles de rapport bâtis pour une population plus aisée en ce début de siècle.

Mais vous avez également traversé les époques dans ce jeu de piste pour connaître l’histoire du logement social à travers des exemples emblématiques présents à Saint-Ouen. Des architectes de renom tels que Paul Chemetov ou Jean Nouvel ont par exemple construits des logements collectifs aux allures et concepts très différents qui seront présents le long du parcours. Ces ensembles de logements caractéristiques appartiennent aujourd’hui à la Semiso (Société d’économie mixte de Saint-Ouen) et font de Saint-Ouen, une ville expérimentale du logement collectif des années 70 et 80.

Le jeu de piste s'est terminé en plein c½ur du Grand Parc de Saint-Ouen, zone où se joue l’avenir de la ville : un écoquartier implanté sur une friche de 100 hectares et initié par Séquano Aménagement (Société d’économie mixte locale) est en train de voir le jour. Vous découvrirez alors un autre mode d’habiter que représente l’écoquartier des Docks et qui marque aussi le futur de notre société. Ce jeu de piste met à l’honneur la grande diversité de nos habitats tout en évoquant l’histoire de Saint-Ouen et en découvrant au hasard d’une rue les vestiges d’une ancienne chocolaterie, la dernière grille existante de l’ancien château, des petites impasses charmantes aux allures de campagne ou encore une magnifique vue sur le Sacré-C½ur !

Ce jeu de piste est conçu avec le service des Archives de la Ville de Saint-Ouen et l'Office de tourisme Plaine Commune Grand Paris.

Les visites De Visu

Cité de l'AbreuvoirDécouverte à deux voix de la Cité de l'Abreuvoir, un grand ensemble parmi les plus remarquables de l’Ile-de-France. Inaugurée en 1962, la cité jardin de l’abreuvoir comptait à l’origine accueillir 450 logements pour 800 arbres. Cette cité "de l’an 2000", ultra moderne et conçue pour "le bonheur des enfants", est la première réalisation de l’architecte Emile Aillaud en région parisienne. L’ensemble avec ses tours "poétiques et humoristiques" compte finalement 1509 logements… Une ville dans la ville qui obtient en 2008, le label "Patrimoine du XXe siècle". Une balade animée par Sébastien Radouan, historien de l'architecture spécialiste du patrimoine en Seine-Saint-Denis, et par les membres de l’association Oxmoz.

L'Abreuvoir BobignyLa ville de Bobigny est passée, en un siècle, de la petite bourgade agricole à la ville préfecture avec une urbanisation variée où l’on découvre tous les types d’habitats. La  balade "Un siècle d'urbanisme à Bobigny" permet de comprendre les étapes de cette urbanisation : des lotissements pavillonnaires du début du XXe siècle, au nouveau quartier du XXIe, en passant par la Cité de l’Abreuvoir, ou celle de l’urbanisme sur dalle, utopie des années soixante-dix, quatre étapes exemplaires de l’urbanisation de la banlieue. Cette balade, commentée et illustrée de documents d'époque, a été proposée par le CERHBB, Cercle d'Etudes et de Recherches Historiques de Bobigny, Balbiniacum.

Cité de Merlan Le Ministère de la reconstruction et de l’urbanisme voit le jour au lendemain de la seconde guerre mondiale. Pendant 10 ans, il coordonne la reconstruction des habitats détruits et le relogement des sinistrés. À Noisy-le-Sec, ce sont près de 4000 bombes qui se sont abattues, laissant un tiers de la population noiséenne sans logement. Au vu de l’urgence pour reloger les populations, une zone de plus de 35000m² est viabilisée dans le quartier de Merlan pour accueillir la construction d’une cité expérimentale de maisons individuelles préfabriquées, la cité expérimentale de Merlan à Noisy-le-Sec. Composé de 56 pavillons, l’ensemble regroupe des prototypes proposés par sept pays différents. Au côté de M. Lecuyer, responsable du service Archives de la ville de Noisy-le-Sec, vous avez pu découvrir cet ensemble étonnant, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, qui représente un conservatoire exceptionnel pour l’histoire de l’architecture : maisons de bois, de béton, de pierre, de métal… de styles américain, suisse, finlandais, français, etc.

La galerie Ropac à PantinHistoires de brique à Pantin: usine, logement populaire, Art Nouveau et architecture contemporaine. Accompagné d’Antoine Le Bas, baladez-vous au c½ur de Pantin, ville dont le matériau fondamental est la brique ! Lors de la visite, vous avez pu découvrir que ce matériau questionne non seulement l'architecture, mais aussi l'identité locale. Si au XIXe siècle elle est volontiers associée à l’usine et au logement populaire, elle est ensuite utilisée par des architectes qui inscrivent leurs ½uvres dans une démarche référentielle – historiciste, régionaliste, pittoresque… – alors que les artisans de l'Art Nouveau et les tenants du mouvement moderne l’ancrent dans une modernité urbaine et monumentale, où la matière céramique le dispute en texture à la rugosité du béton. Aujourd’hui la brique s’adapte à l’architecture contemporaine avec de nouveaux modèles et formats qui redonnent à la construction céramique un élan nouveau.

Cité Marcel CachinÀ travers une promenade commentée, vous avez pu découvrir la réhabilitation ambitieuse d’un quartier d’habitat social et son inscription réussie dans un c½ur de ville. Construit entre 1958 et 1963 sur d’anciens vergers, le quartier Marcel Cachin, conçu par l’architecte André Bérard, comptait 1 129 logements pour environ 2 500 habitants, soit près de 10 % de la population Romainvilloise, et près d’un quart du parc de logements sociaux de la ville. Depuis les années 2000, un projet de requalification du quartier a été initié afin de transformer durablement la forme urbaine de cet ensemble immobilier et le raccorder au centre-ville limitrophe.

Retour des participants aux visites De Visu 2014

Cet été 2014, dans le cadre de l'événement De Visu, le cycle de visites guidées et balades urbaines animées par de nombreux professionnels du département aura été riche en découvertes ! Des visites aux thématiques très variées ont été programmées : l'aventure humaine des Castors, la découverte d'un futur chantier d'écoquartier occupé par une association de jeunes architectes, vivre sur l'eau où plusieurs ports de plaisance ont été mis à l'honneur, des patrimoines étonnants comme de belles demeures normandes à Gagny ou de beaux pavillons de la Belle Epoque au Raincy, une ferme du XVIIIe en plein c½ur d'Aubervilliers, un habitat participatif en plein Paris...

Un petit air de Normandie à Gagny

Cette visite menée par la responsable des archives de la ville nous fait voyager dans le temps et la France ! En plein c½ur de la ville de Gagny, on découvre avec surprise un village normand construit à la fin du XIXe siècle : 

Gagny"Cette visite est très intéressante car étonnante. Je connaissais bien L'Illustration mais pas l'histoire de la famille Baschet et encore moins la Normandie à Gagny. J'ai bien appréciée les commentaires de la guide. Internet va me permettre d'aller plus loin, d'en apprendre plus. Merci pour cette visite qui a le mérite d'être gratuite et qui donne un petit air de vacances."

"Agréablement surpris par cette première visite organisée par Seine-Saint-Denis Tourisme.
Gagny et son parc Courbet, inconnus pour moi m'ont agréablement surpris. Saga famille Baschet et leurs créations architecturales méritaient le détour
."

"Merci pour cette belle visite d'un Gagny qui m'était complètement inconnu, magnifique maison de René Baschet."

Diversité de l'habitat à L'île-Saint-Denis

Un cycle de balades urbaines à L'Île-Saint-Denis a été proposé au début du mois de juillet,. Malgré une météo peu agréable, les participants étaient au rendez-vous : rencontres avec des habitants, des architectes, café-débat, guinguettes ; la convivialité était de mise ! 

Île Saint-Denis"Cette visite complétait celle de la veille, "dans l'autre sens" avec la rencontre de Jeannine, de Cecile, du sculpteur et commentaires sur le rôle du Phare. Découverte avec Bellastock du futur eco quartier très intéressante, rencontres sympathiques avec des jeunes architectes très motivés, accueillants, autour de ce pot convivial après cette marche sous la pluie."

Visiter l'Île Saint-Denis.

Patrimoine de l'habitat à Bagnolet

Ces balades sont l'occasion aussi de changer l'image de certaines villes du département. Celle qui a eu lieu à Bagnolet en est un bel exemple :

Visite Bagnolet"Le responsable du patrimoine de la ville a fait une belle présentation en plus de 2 heures de notre ville déstructurée face à un groupe de visiteurs motivés appréciant le bon sirop de fruits de Sevran lors des haltes à l'ombre. On reviendra au magnifique Parc de l'Étang. Les ruelles pittoresques contrastent avec l'échangeur, "cette chose" et leur bric à brac témoigne de la poésie des quartiers arpentés."

"Merci pour cette agréable visite de l'habitat à Bagnolet.Visite très intéressante où j'ai vu autre chose que du béton et le centre Gallieni moderne, petite usines industrielles et artisanales restantes où l'on a pu pénétrer et discuter un peu et certains lieux qui n'ont pas changé, l'église restaurée est magnifique et fait un peu village et certaines petites maisons sont restées en bon état, la mairie très jolie aussi. Visite très intéressante."

Visite du chantier école de la ferme Mazier

Lors de la visite guidée de ce vestige du XVIIIe siècle que représente la ferme Mazier à Aubervilliers, les participants ont pu connaître l'histoire de cet ancien habitat rural au côté d'un historien passionné, rencontrer les professionnels du chantier école qui ½uvrent en ce moment sur la ferme, déambuler à l'ombre dans le superbe jardin aménagé par l'association "Une oasis dans la ville" et enfin terminer cette belle matinée autour d'un bon barbecue :

Ferme Mazier"Excellente idée de visite - j'ai particulièrement apprécié l'intervention du représentant de la Société de l'histoire d'Aubervilliers. Dommage que la ferme ne sera pas rénovée complètement !"

"Une très agréable matinée passée hier à découvrir ce site et son histoire et les participants à sa rénovation.
J'ai beaucoup apprécié le joli jardin si bien organisé, planté, et entretenu par une équipe passionnée. Un lieu paradisiaque, et j'étais enchantée de découvrir tant d'espèces végétales bien vivantes et productives dans ce jardin. bravo aux dynamiques bénévoles qui consacrent certainement beaucoup d'heures et de passion pour faire revivre un espace végétal de cette qualité pour le plaisir de chacun.
"

Habiter sur l'eau à Paris

"Habiter sur l'eau" : une thématique originale explorée avec De Visu ! Les participants ont ainsi eu l'occasion de visiter des ports de plaisance en Île-de-France à Paris Bastille avec le port de l'Arsenal et à Neuilly-sur-Marne.

Visite Neilly-sur-MarneQuant aux chanceux qui étaient présents au port de l'Arsenal, au pied de la place de la Bastille, ils ont été chaleureusement accueillis par les membres de la Capitainerie, ravis de présenter leur métier : visite de la pièce de contrôle, balade le long du port, passage d'une écluse en direct, et enfin rencontre tout à fait étonnante avec la première plaisancière du port qui y vit depuis maintenant 30 ans !

"Visite bien organisée et intéressante avec des rencontres agréables"

De nombreuses autres visites et jeux de piste sont organisés tous les étés !

Jeux de piste sur l'habitat en Seine-Saint-Denis

Jeu de piste "Minute Pavillons" à Aulnay-sous-Bois

Le jeu de piste "Minute Pavillons" à Aulnay-sous-Bois a attiré plus de 400 joueurs. Ce jeu de piste a été conçu avec le concours de l'office de tourisme d'Aulnay-sous-Bois, la Direction de la Culture et les Archives de la Ville d'Aulnay-sous-Bois et le CAHRA. Le commissariat de police, installé dans la villa Chansonnia, a ouvert ses portes aux joueurs tout au long de l'été. 18 jeux de piste animés ont été organisés tout l'été. Les aulnaysiens ont largement participé à ce jeu de piste (44%).

Visite d'AulnayCommentaires d'aulnaysiens

"Bien que native d'Aulnay et habitante du quartier depuis de nombreuses années, j'ai découvert l'histoire de certaines maisons devant lesquelles je suis passée des dizaines de fois pourtant. Cela permet de prendre conscience de la richesse du passé de notre ville et d'aller au-delà de la vision d'une simple ville de banlieue. Cela nous a donné envie de renouveler l'expérience dans d'autres lieux" (un couple d'aulnaysiens).

"J'ai bien apprécié, même en étant née à Aulnay il y a plus de 50 ans. Le jeu de piste : une très bonne idée. J'ai même découvert que la petite "maison" dans le parc Dumont était en fait une ancienne chapelle ! Comme quoi il est toujours intéressant de rester curieux de ce qui nous entoure."

"Je suis aulnaysien depuis 1980 et j'ai découvert un quartier que je connaissais mal voire pas du tout par endroits. La voiture est une tueuse de ces plaisirs que l'on ne peut découvrir qu'à pieds. Ajoutons à cela, les commentaires pertinents et instructifs de notre guide Juliette et j'ai passé une fin de matinée exceptionnelle."

D'autres venaient à Aulnay-sous-Bois pour la première fois : "Ce patrimoine pavillonnaire m'était complètement inconnu, ainsi que son historique. Ce jeu m'a permis d'avoir une perception très différente de la ville d'Aulnay par la découverte d'un vrai patrimoine architectural que je ne m'imaginais pas du tout. Ceci me permettra de revenir visiter cette ville (sous des cieux plus cléments)."
"Nous avons découvert Aulnay d'une façon très ludique et pu même partager avec les habitants que nous y avons rencontrés : nos carnets de "recherche" intrigants parfois les riverains ! Même nos amis Aulnaysiens ont fait des découvertes..."

Jeu de piste "Un pour tous, tous pour un" à Saint-Ouen

Plus de 300 joueurs ont participé au jeu de piste "Un pour tous, tous pour un" qui se déroulait à Saint-Ouen. Ce jeu de piste a bénéficié du concours très actif de l’office de tourisme de Plaine Commune Grand Paris, des archives municipales, de la Semiso, du Grand Parc et des locataires qui ont bien voulu ouvrir les portes de leur appartement aux joueurs.

Les joueurs découvraient l'histoire de l'habitat sur la ville ainsi que les projets de demain. Voici quelques commentaires :

Remarques de futurs habitants : "Nous étions un petit groupe de futurs habitants de Saint-Ouen, et avons été ravis de participer à ce jeu de piste. Belle balade à la découverte de la ville, au niveau architectural et l'historique des bâtiments."

Des promenades qui valorisent les territoires : "Pour Saint-Ouen dont je ne connaissais que le quartier des puces, ce fut une découverte. Le parcours a permis de retracer l'historique de son habitat lié à son activité économique et à sa proximité avec Paris. La dernière partie a montré la projection de cette ville dans l'avenir proche prenant en compte sa place dans le Grand Paris, ses projets de transport en commun mais aussi les conceptions contemporaines de construction que sont les écoquartiers, tout en tentant de sauvegarder des repères de son passé. Cette promenade m'a permis d'avoir désormais une image de Saint-Ouen."

"Balade très intéressante à travers des quartiers (Arago, Zola, Pasteur) de Saint-Ouen que je ne connaissais pas : l'évolution du logement social impliquant des architectes de renom, les beaux immeubles de rapport, les villas des quartiers... pour terminer la promenade en découvrant l'écoquartier des anciens docks, l'agrandissement spectaculaire de la ville faisant partie du Grand Paris et le Grand Parc avec en "toile de fond" le château..."

Le rôle des animateurs a été très apprécié :
"Les commentaires très instructifs m'ont fait découvrir le passé historique de cette ville et des architectes qui m'étaient inconnus en découvrant les détails de leurs créations."

Jeu de piste "L'habitat dans tous ses états"

Le jeu de piste "L'habitat dans tous ses états", qui traversait 3 villes - La Courneuve, Bobigny et Pantin, a attiré 300 joueurs. Il a été conçu et réalisé avec le concours actif de l’unité patrimoine de la Vile de la Courneuve, le Pôle patrimoine de la Ville de Pantin, le Cercle historique de Bobigny, l’association des femmes relais du quartier des Courtillières et Pantin Habitat.

Découvrez le reportage réalisé par France 3 et diffusé le 28 juillet.

Découvrez quelques commentaires des joueurs :

Une visite guidée mais participative : "Une visite que l'on peut refaire tranquillement entre amis...Mais aussi une balade où chaque participant est invité à partager ces connaissances et apporter ces compétences, nous avions une architecte, une historienne, une chargée de développement, d'anciens habitants....Une visite qui se construit en marchant, en situation avec les contradictions de nos époques "en vrai" sous nos yeux. Une vision d'ailleurs qui éclaire également nos quotidiens dans le même département. Chaque clé de compréhension participe à l'enrichissement de tous, une démarche gratuite et généreuse. Merci"

Les rencontres avec les acteurs des Courtillières ont été très appréciées : "Très bonne découverte du territoire de la Seine St Denis si souvent décrié. Cela permet de dénicher des pépites d'architectures anciennes ou insolites et d'en apprendre plus sur l'histoire et les mutations du département ! Le format sous forme de jeu de piste contribue à dynamiser la découverte ! Les rencontres organisées avec les acteurs des courtilières permettent de mesurer l'attachement au territoire des habitants et ce malgré les difficultés quotidiennes. A recommander donc !"

Visites et balades sur l'habitat en Seine-Saint-Denis

Une cinquantaine de balades ont été animées par des partenaires à  la découvert de l'histoire de l'habitat et de ses projets. Ci-dessous une liste non exhaustive de ces balades.

A Aubervilliers, l’association Apij-bat et la Ville ont proposé une visite du chantier-école de la Ferme Mazier.

A Bagnolet, l'office de tourisme et le service des archives ont animé deux balades à la découverte du patrimoine de l'habitat.

A Bobigny, l'association Oxmoz et Sébastien Radouan ont proposé une découverte à deux voix de la Cité de l'Abreuvoir. Le Cercle d'Etudes et de Recherches Historiques de Bobigny a animé une balade à la découverte d'un siècle d'urbanisme.

A Epinay-sur-Seine, l'association Accueil Banlieues a animé des balades à la découverte de la diversité de l'habitat.

A Gagny, le service des archives de la Ville a proposé une découverte du village normand construit par la famille Baschet.

A L'Ile-Saint-Denis, un cycle de trois visites a été conçu par la Ville, Accueil Banlieues, les architectes de Bellastock et de la Cité du Bocage et Promoteur de courtoisie urbaine.

Au Raincy, la Société historique a imaginé une balade à la découverte de l'habitat de la Belle Epoque.

A Montfermeil, une urbaniste de Promenades urbaines a animé une balade dans le quartier des Bosquets

A Montreuil, l'office de tourisme a conçu et animé une balade à la découverte de l'habitat participatif des Castors.

A Neuilly-sur-Marne, une visite sur le port de plaisance a été organisée avec le port de plaisance, ses habitants et le service tourisme de la Ville.

A Noisy-le-Sec, les archives municipales de la Ville ont animé des balades de la Cité de Merlan.

A Saint-Denis, l'Unité d'archéologie de la Ville de Saint-Denis a proposé une découverte de l'habitat à travers la visite de la Fabrique de la Ville. L'atelier d’architecture Ramdam a proposé une visite de chantier de la réhabilitation de la Maison Doisneau.

A Villemomble, des habitants ont organisé une visite dans le quartier des castors.


Les autres éditions jeux concours De Visu

Concours De Visu 2013
Concours De Visu 2012
Concours De Visu 2011
Concours De Visu 2010
Concours De Visu 2009


Inscrivez-vous aux visites

Dans l'univers du rail au Musée du chemin de fer
Dans l'univers du rail au Musée du chemin de fer
Samedi 28 Janvier 2023 (et 2 autres dates)

Aux Belles Poules, une ancienne maison close des années 20
Aux Belles Poules, une ancienne maison close des années 20
Samedi 28 Janvier 2023 (et 8 autres dates)

Conservatoire Citroën, le musée de la marque aux chevrons
Conservatoire Citroën, le musée de la marque aux chevrons
Samedi 28 Janvier 2023 (et 5 autres dates)

Les engagements des femmes pendant la Commune de Paris de 1871
Les engagements des femmes pendant la Commune de Paris de 1871
Samedi 28 Janvier 2023 (et 2 autres dates)

Les deux Louise - Musée Paul Eluard
Les deux Louise - Musée Paul Eluard
Samedi 28 Janvier 2023

Balade-Dîner gastronomie nippone
Balade-Dîner gastronomie nippone
Samedi 28 Janvier 2023 (et 2 autres dates)

Pantin-Paris, au fil du canal de l'Ourcq
Pantin-Paris, au fil du canal de l'Ourcq
Dimanche 29 Janvier 2023 (et 1 autre date)

Le camp de Drancy et le Mémorial de la Shoah
Le camp de Drancy et le Mémorial de la Shoah
Dimanche 29 Janvier 2023 (et 8 autres dates)

Visites guidées de la Basilique Saint-Denis

Visite guidée basilique St Denis

Site par ID-Alizés