Vous êtes ici : Accueil  >   > 

Le Tourisme de demain [nous appartient]

Le Tourisme de demain s'invente ici, dans ces territoires du Grand Paris qui pensent un tourisme durable, participatif, créatif. Paris a besoin de sa périphérie pour renouveler son image et accroître son attractivité. Ça tombe bien, les projets foisonnent de toutes parts. Tendances, innovations, interviews, une rubrique qui va vous transporter dans l'espace et le temps

Hôtellerie

Pleyel, futur hub du tourisme d'affaires
La tour Pleyel amorce une formidable mue. Fin 2022, un hôtel de 700 chambres et un centre de congrès verront le jour >

 

Education

Le Harvard français appelé aussi Campus Condorcet (ou l'inverse) sort de terre.
Ce ne sont pas moins de 18 000 personnes dont 4 800 doctorants qui prendront le chemin d'Aubervilliers pour rejoindre ce pôle d'excellence dès 2019. On vous présente le projet >

 

Agriculture urbaine

La 1ère Tour Maraîchère de France arrive à Romainville. La 1ère quoi ?
La 1ère ferme verticale verra le jour à Romainville en 2019. Corinne Valls, maire de la ville, nous parle du projet et de l'aménagement dans sa ville.
Le projet >
 

Transport

La Seine-Saint-Denis, grande bénéficiaire du Grand Paris Express
Le métro du Grand Paris va bouleverser les accès en transport en commun sur le territoire.
Point d'étape sur les nouvelles lignes à venir >

 

Patrimoine

La Basilique de Saint-Denis monte sa flèche
Le projet de reconstruction de la flèche de la Basilique Cathédrale de Saint-Denis sera financé par les visites et le mécénat. Jacques Moulin, architecte des bâtiments de France nous parle du projet.
L'interview >


À l’instar du groupe dionysien NTM qui chantait "le monde de demain quoi qu’il advienne nous appartient", nous serions tentés de reprendre ce refrain en remplaçant "monde" par "tourisme". Si la formule "Le tourisme de demain nous appartient" peut paraître un peu exagérée concernant la Seine-Saint-Denis, il n’en reste pas moins qu’elle n’est pas dénuée de sens et ceci pour plusieurs raisons.

La 1re raison est géographique. Ce large territoire touche l’hyper-centre touristique parisien et fait intégralement partie de la "destination Paris", 1ère destination touristique mondiale avec notamment les aéroports de Roissy et du Bourget.

La 2e raison a trait à la structure du territoire. La Seine-Saint-Denis a connu une phase de désindustrialisation laissant de larges friches industrielles, qui n’attendaient qu’une chose, reprendre vie sous une autre forme. Ce large mouvement est en cours et ces espaces délaissés se transforment pour une partie d’entre eux, en friches culturelles, en galeries d’art, en lieux événementiels, en Fab-Lab, en lieux de diffusion de spectacles, en résidences d’artistes, en incubateurs de start-up… En lieux qui pensent le vivre ensemble et qui ont un impact direct ou indirect sur le tourisme. 

La 3e raison vient de ses habitants, l’incroyable diversité culturelle et sociologique présente sur ce territoire amène une créativité débridée en terme de pratiques artistiques, de gastronomie, de créations d’entreprise, d’agriculture ou de projets innovants portés par une grande variété d’acteurs (associations, start-up, collectifs, auto-entrepreneur, grandes entreprises…).

Pour toutes ces raisons, le Nord-est Parisien est un laboratoire des nouvelles tendances, un territoire à la pointe de l’innovation dans bien des secteurs dont le tourisme.


Site par ID-Alizés