Vous êtes ici : Accueil  >   > 

Montreuil


Les murs à pêchesMontreuil-sous-Bois, avec ses traces historiques, son passé cinématographique et ses multiples tentations culturelles, vaut largement le détour…

Montreuil vient du latin "monasterolium", petit monastère. On trouve une première trace de l’existence du village dans une ordonnance du roi mérovingien Thierry IV. Le village prit de l’importance à partir du règne de Philippe Ier, grâce à ses vignes et au lieu de villégiature qu'il représentait pour le haut-clergé et les seigneurs. Les rois de France s’y rendaient fréquemment. Ainsi Saint-Louis vint y "faire ses pâques", Charles V et sa femme Jeanne de Bourbon s'y firent baptiser en 1375. La présence de ces hauts personnages permit aux Montreuillois de payer moins d'impôts et de bénéficier de divers privilèges. À partir du XVIe siècle, Montreuil connaît le déclin, les rois de France délaissant Vincennes pour Fontainebleau et Saint-Germain. Après la Révolution, Montreuil prend le nom de Montreuil-sous-Bois. La cité s'industrialise et s’urbanise peu à peu jusqu'à devenir la ville actuelle.

Visiter Montreuil et rencontrer ses habitants

Une balade à la découverte de la ville de Montreuil au-delà des clichés vous est proposée, pour découvrir ses habitants, commerçants et tous les montreuillois qui font de cette ville de Seine-Saint-Denis un territoire si vivant et dynamique.

Des monuments qui datent du Moyen Age

Le Domaine de Montreau existait déjà au XIIIe siècle. Mais c'est au XVIIIe siècle seulement qu’est construit le château, long édifice surmonté de combles avec une aile en retour, qui fut détruit en 1870. Il n'en reste que les deux pavillons d'entrée. Dans le parc : bassin et dispensaire du XVIIIe, serre ainsi que le musée de l’Histoire Vivante, qui bénéficie d’une importante section iconographique de portraits et de tableaux représentant Marx, Engels, Blanqui, Louis Michel, Jules Vallès. Il jouit également d’un fonds de la Résistance avec tracts ; journaux clandestins, journaux de prisons, de baraques et de camps d’internement.

L'église Saint-Pierre-Saint-Paul, datant du Moyen Age, a connu maintes transformations au cours de l'histoire, dès le règne de Saint Louis qui décida des embellissements dans le style de Notre-Dame. Elle a gardé son clocher carré et son chœur du XIIIe siècle, actuellement en cours de restauration. Au XVe siècle, au sortir de la guerre de Cent ans, on érige la grande nef. Le collatéral, où se trouvent les fonds baptismaux, remonte au XVIIIe siècle. Des concerts d'orgue y sont donnés tout au long de l'année.

Les murs à pêches de Montreuil, les vergers du Roi

Les vergers de Montreuil sont réputés depuis le XVIe siècle pour leurs fruits savoureux, notamment les pêches qu'Alexandre Dumas jugeait les meilleures de France. Ils étaient séparés par des murs de silex et de plâtre, les murs à pêches. Le plâtre avait la vertu de conserver la chaleur du soleil et de la restituer aux fruits au cours de la nuit, ce qui impliquait une maturation à la même période que dans le sud de la France. On peut en apercevoir des vestiges des murs à pêches rue Saint-Antoine et rue du Jardin-École.

Depuis 1936, l'Hôtel de ville de Montreuil est le dépositaire d'une peinture de Paul Signac, "Au temps de l'Harmonie", réalisée en 1895, œuvre pointilliste ou néo-impressionniste, placée en haut de l'escalier d'honneur. Elle symbolise les préoccupations sociales du peintre et a déjà été présentée dans de nombreuses expositions, en France et en Europe.

Révolution industriel et début du cinéma

À la fin du XIXe siècle, Montreuil a connu les balbutiements de l'industrie du cinéma. De la création du premier studio du monde par Georges Méliès à l'invention du dessin animé par Emile Raynaud en passant par la construction en 1906 du studio de Charles Pathé au 52 de la rue du Sergent-Bobillot, on y trouve un riche héritage cinématographique. Quatre-vingt-dix ans plus tard, si les studios Méliès ont été détruits, on peut encore voir la structure de verre et de métal du studio Pathé Albatros, racheté par une entreprise à la fin des années 20. De là, sont sortis des films muets puis des films de René Clair, Jean Renoir ou Abel Gance. Le studio est Inscrit à l'inventaire des monuments historiques depuis 1997. L'actuel cinéma municipal porte le nom de Georges Méliès, et sa programmation s'équilibre entre cinéma grand public de qualité et œuvres rarement diffusées.

Le salon du Livre Jeunesse de Montreuil

Le Salon du Livre de Jeunesse se déroule à Montreuil chaque année. Se réunissent éditeurs, écrivains, dessinateurs, dizaines d'exposants qui favorisent la rencontre des enfants avec la lecture. Histoires farfelues ou pleines de gravité, illustrations naïves ou fantastiques, vie quotidienne ou enquêtes policières sont déclinées en livres, bandes dessinées, magazines et supports numériques.

Salles de concerts et musique à Montreuil-Sous-Bois

La Pêche a été créée le 8 octobre 1994, à l’initiative de la municipalité. En quelques années, ce café musical est devenu un haut lieu du rock, rap, raï et afro-jazz. En plus de la salle de concerts de 200 places où se déroule un concert par semaine, La Pêche offre diverses prestations accessibles à tous, telles que la location de trois studios de répétition, l'exposition d'œuvres de jeunes artistes, l’organisation de débats sur des sujets de société ou encore une restauration rapide le midi.

L'aventure des Instants Chavirés a commencé avec le désir de Philippe Bacchetta et de Thierry Schaeffer de défendre et illustrer les nouvelles tendances du jazz européen, de découvrir et de soutenir des jeunes musiciens, et d’accueillir des collections. Ils n'hésitent pas à coproduite des disques en live d’artistes qui se produisent là. Choix artistiques de qualité et prix abordables.

Le Conservatoire de Montreuil installé en centre-ville, accueille 1200 élèves s'initiant à divers instruments et au solfège, au chant, et à la danse classique et contemporaine. Le jazz y est également enseigné ainsi que les disciplines d'ensemble (orchestre "junior", formations instrumentales et vocales, musique de chambre et chorales).

Les hauts-lieux culturels de Montreuil

Le Centre dramatique national de Montreuil est un lieu de création théâtrale ouvert à la rencontre et au croisement des différentes pratiques artistiques et de l’art dramatique qui s’adresse à tous les publics.

La Maison Populaire, créée en 1968, est un lieu d'expression où sont ouvertes plus de 100 activités musicales, artistiques, corporelles, scientifiques, techniques, ainsi que des activités liées aux nouvelles technologies (information par Internet, multimédias). Elle fait coexister aux côtes d'activités artistiques des ateliers de réflexion concernant la géopolitique, la philosophie, la sociologie et la psychanalyse, établit des passerelles entre ces différents champs de réflexion. Elle dispose d'un centre d'art "Espace Mira Phalaina" et d'une salle de concert "L’Argo'notes".

Le Théâtre Berthelot présente des spectacles variés et de qualités.

La vie sportive de Montreuil

Avec ses dix mille licenciés, Montreuil est une ville sportive. Elle possède plusieurs courts de tennis, une piscine avec bassin olympique et bassin pour les enfants, une vingtaine de gymnases, cinq stades et six terrains. L’Elan sportif de Montreuil et le Red Star Club Montreuillois sont deux grands clubs omnisports où se côtoient des sports aussi divers que le football, le handball, l’escalade, le roller ou le judo. Ce dynamisme se traduit aussi dans les résultats des clubs. Le CAM (Club Athlétique de Montreuil) a été champion de France 1997 d’athlétisme par équipe, et a formé des champions comme Michel Jazy et Serge Hélan. Nombreuses manifestations toute l’année : ronde des deux parcs, marche Paris-Montreuil-Colmar en mai-juin, tournois de foot et de tennis.

Réserver un hôtel ou un meublé lors d'un séjour à Montreuil, près de Paris

Si vous devez résider à Montreuil, plusieurs possibilité d'hébergements s'offrent à vous : vous pouvez louer une chambre d'hôtels à Montreuil ou encore réserver une maison ou chambre d'hôtes montreuilloise.


Site par ID-Alizés