Vous êtes ici : Accueil  > 

L'art contemporain à Paris met le cap au nord est

Les lieux de création et de diffusion d'art contemporain se multiplient à Paris et notamment dans le nord-est parisien : centres d'art, galeries, musées, expositions, résidences d'artistes... Paris et la Seine-Saint-Denis regorgent d'initiatives artistiques !

Évidemment la banlieue offre la possibilité d’espace immense à des prix plus bas. Et ça tombe bien car chacun a la volonté d’exposer un art monumental, sans limite, qui sort des contraintes spatiales habituelles.

Des géants de l'art contemporain en Seine-Saint-Denis

L’Autrichien Thaddaeus Ropac et l’Américain Larry Gagosian ont inauguré en octobre 2012, à une semaine d’intervalle, leurs galeries. Le premier à Pantin, le second au Bourget. Et si les deux galeristes se sont implantés en Seine-Saint-Denis ce n’est pas le fait du hasard. À deux pas du cœur de Paris, on y trouve de vastes espaces disponibles. Les deux galeristes internationaux, déjà implantés à Paris peuvent y exposer des œuvres monumentales en s'affranchissant des contraintes spatiales des galeries classiques.

Thaddaeus Ropac Paris-Pantin

Anselm Kiefer, Inauguration de la Galerie Ropac Paris-PantinLe choix de Thaddaeus Ropac s’est porté sur Pantin. Ancienne usine de chaudronnerie du 19e siècle, la galerie a le charme d’un ancien site industriel (bâtiment de brique rouge, éclairage zénithal par de larges verrières, cour pavée), composée de 3 bâtiments, elle offre plusieurs vastes espaces pour exposer et accueillir les collectionneurs : 4 700 m² dont 2 000 m² sont dédiés aux expositions d'art contemporain. Accessible en métro, la galerie Ropac a pris place sur un territoire déjà riche en matière culturelle et artistique avec le Centre national de la danse, la Villette, la  Philharmonie de Paris, ou encore la Dynamo de Banlieues bleues

À la Galerie Ropac, ce sont deux artistes majeurs de la scène artistique contemporaine, Anselm Kiefer et Joseph Beuys, qui ont inauguré le lieu. Joseph Beuys présentait une série d’œuvres liées à sa performance Ich (Ich selbst die Iphigenie), datant de 1969, une de ses œuvres les plus emblématiques et spectaculaires. Anselm Kiefer proposait Die Ungeborenen (Les non-nés), série d’œuvres inédites : installations, tableaux, matières peintes, objets vivants...

Les expositions en cours : Anselm Kiefer à l’honneur

Galerie Gagosian Paris-Le Bourget

Jeff Koons à la galerie Gagosian Paris-Le BourgetLarry Gagosian, quant à lui, a choisi un bâtiment industriel de la zone d'activité de l’aéroport d'affaires du Bourget, le plus grand aéroport d'affaires d'Europe. Les collectionneurs d'art du monde entier peuvent ainsi se rendre à la galerie en jet privé. Avec près de 30 000 atterrissages annuels, Le Bourget est la plus grande plate-forme d’aviation privée d’Europe, et 90% des passagers sont une clientèle d’affaire, souvent collectionneurs d’art.

L’ancien hangar aéroportuaire, revu par Jean Nouvel, offre 1 650 m2 de galerie avec 340 m2 de mezzanine et peut accueillir des œuvres de très grande dimension.

C’est la douzième galerie Gagosian dans le monde (après New York, Londres, Beverly Hills, Hongkong, Paris…). La "chaîne" Gagosian représente 77 artistes dont Pablo Picasso, Alberto Giacometti, Cy Twombly, Richard Serra, Jeff Koons ou Damien Hirst, et 1 milliard de dollars en ventes annuelles (765 millions d’euros).

Hasard du calendrier, c'est aussi Anselm Kiefer qui inaugurait la Galerie Gagosian avec Morgenthau Plan, installation XXL, du blé planté sur une mer de sable et mis en cage. Cette œuvre démesurée fait référence au plan américain d’après-guerre Morgenthau qui envisageait de couper l’Allemagne en deux nations et de la désindustrialiser au point de la réduire à une économie agricole colonisée.

D'autres acteurs de l'art contemporain dans le 93

En 2017, le CNEAI, centre d'art contemporain national anciennement situé à Châtou (78) s'est installé dans les Magasins Généraux à Pantin.

Fin 2018, un troisième acteur viendra s'ajouter à la liste : la Fondation Fiminco, pôle d'art contemporain, doit ouvrir ses portes à Romainville.

Les centres d'art contemporain du Nord-Est Parisien

D'autres centres d'art contemporain sont implantés depuis plusieurs années en Seine-Saint-Denis et dans le Nord-Est de Paris. Dédiés à la création artistique, avec des résidences ambitieuses, il réalisent également un important travail de médiation culturelle auprès des habitants, des scolaires et des visiteurs.

Centre Tignous d'art contemporain (ex 116) © David Fleg https://www.flickr.com/photos/96315238@N02/La Galerie à Noisy-le-Sec, les Laboratoires d'Aubervilliers, l'espace Khiasma aux Lilas, le Plateau dans le 19ème ou le centre Tignous (ex 116) à Montreuil sont des centres d'art contemporains gratuits qui accompagnent et sensibilisent un large public à la création contemporaine. Ils programment des expositions d’artistes contemporains français comme étrangers, renommés comme émergents, et accompagnent les artistes dans leurs création, notamment dans le cadre de résidences, et proposent au public des ateliers pédagogiques pour les enfants et de multiples actions de sensibilisation destinées au grand public (conférences, rencontres, performances, etc.).

La région Île-de-France propose depuis 2014 un musée d'art contemporain itinérant : le musée passager. Il parcourt chaque printemps plusieurs villes franciliennes pour que l'art contemporain aille vers le public.

Des lieux pluridisciplinaires ouverts à l'art contemporain

Plusieurs lieux culturels pluridisciplinaires sont largement ouverts à l'art contemporain. C'est le cas par exemple de La Maison Populaire à Montreuil qui accueille un véritable centre d'art tout comme Mains d'Oeuvres à Saint-Ouen, le 6B à Saint-Denis ou le Centquatre dans le 19ème arrondissement.

D'autres lieux accueillent régulièrement ou de manière permanente des œuvres et des expositions d'art contemporain. Le Musée d'Art et d'Histoire à Saint-Denis expose ainsi régulièrement des œuvres issues la collection d'arts visuels du Fonds départemental d'art contemporain. Le site des Archives nationales à Pierrefitte héberge, in situ, des œuvres intégrées à sa construction.

Les lieux intermédiaires de la création contemporaine

On observe depuis quelques années l'éclosion des lieux de création et d'expositions intermédiaires. Au cœur des villes de Seine-Saint-Denis, dans des zones industrielles en activités ou dans des friches en attente de réhabilitations, des lieux alternatifs où la création contemporaine s'exerce et s'expose s'installent en bordure de Paris.

Site par ID-Alizés