Vous êtes ici : Accueil  > 

Les Archives Nationales s'installent en Seine-Saint-Denis


En 2013, les Archives nationales s’installent à Pierrefitte. C’est au terme d’un déménagement qui a duré 5 ans, qu’une partie de l’Histoire de la France quitte le quartier parisien du Marais pour s’installer en Seine-Saint-Denis.

Pourquoi ce déménagement ?

Les Archives ont profité de ce déménagement pour moderniser leurs méthodes de conservation et de restauration. Ce bâtiment moderne est le symbole d’une refondation totale des Archives nationales. Les espaces de restauration ont été pensés entièrement avec les équipes. Ainsi, les ateliers n’ont jamais de lumière directe. Les archives avaient besoin de nouveaux espaces car l’enrichissement des fonds est quotidien. Par ailleurs, à 17 km de l’aéroport Charles de Gaulle, aux pieds des autoroutes A1 et A86 et à 30 minutes des gares parisiennes, le site répond à un besoin accru d’accessibilité des chercheurs internationaux. Enfin, le site permet un regroupement du personnel qui était disséminé dans plusieurs hôtels et une nouvelle réorganisation des documents conservés.

Il y a quelques années déjà, les Archives diplomatiques ont déménagé du Quai d’Orsay à la Courneuve. Désormais les Archives nationales sont organisées sur 3 sites : Paris, Pierrefitte-sur-Seine et Fontainebleau. Le site de Paris abrite les fonds publics antérieurs à 1790, celui de Pierrefitte toutes les Archives nationales postérieures à 1790. À Fontainebleau, on trouve les archives électroniques et audiovisuelles qui nécessitent des chaînes de traitement spécifique. 

Quel est le rôle des archives nationales ?

Créées pendant la Révolution française, les Archives nationales conservent les documents des différents régimes politiques, du VIIe siècle jusqu’à nos jours, ainsi que des archives privées et les minutes des notaires parisiens. Aujourd’hui, toute personne peut consulter les archives publiques. Les documents qui jalonnent l’Histoire de France sont conservés par cette institution : les papyri mérovingiens, le procès des Templiers, le journal de Louis XVI, le testament de Napoléon, la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen, le serment du Jeu de Paume ou bien encore les Constitutions successives de la France.

photo CDT93Collecter, conserver, communiquer et faire comprendre ses fonds, telles sont, en effet, les missions fondamentales des Archives nationales. Deux objectifs ont prévalu dans le projet de Pierrefitte : des magasins sécurisés pour une conservation optimum et des espaces ouverts au public. Depuis 2007, les équipes dépoussièrent, reconditionnent et désinfectent les fonds destinés au déménagement. Les fonds ont été transférés selon un principe de chaînes thématiques : Éducation-Culture, Exécutif-Législatif, Intérieur-Justice, Environnement, Aménagement du territoire et Agriculture, Travail-Affaires sociales, Archives privées. Les cartes, plans et photographies seront déménagés à la fin de l’opération pour être intégrés aux magasins spécifiquement équipés pour leur conservation. Les ateliers de restauration et le pôle image du nouveau bâtiment ont été pensés en fonction de ces cartes et plans qui peuvent atteindre jusqu’à huit mètres de haut une fois dépliés.

L'architecture des Archives nationales

photo Archives NationalesLe projet de l’architecte Massimiliano Fuksas a été retenu. L’architecte répond à une demande d’un lieu fonctionnel et le pense en lien avec l’urbanisation existante et en devenir. Il a pensé son bâtiment en rapport avec la zone pavillonnaire qui jouxte le terrain, l’Université Paris VIII, les cultures maraîchères qui subsistent, au loin la vision du clos Saint-Lazare, de la Basilique Saint-Denis et du Stade de France. Conduit en coordination depuis l’origine avec les équipes de Plaine Commune, le projet des Archives nationales constitue un élément structurant de l’urbanisation développée sur le secteur des Tartres. Florence Mercier a rejoint l’équipe pour travailler sur l’extérieur du bâtiment, les jardins et le lien paysager avec les pavillons qui sont aux abords du lieu.

Visiter les archives nationales à Pierrefitte

Ce monument contemporain se divise en deux unités : un bloc monolithe imposant et fermé pour la conservation et des satellites pour créer des conditions d’ouverture au public.

220 magasins d’archives sur 11 étages pour recevoir les 320 km de rayonnages : un monstre de papier. Cet imposant quadrilatère est recouvert d’une peau d’aluminium et de verre largement opaque. Le motif du losange devant rappeler un des éléments du fronton de la Basilique Saint-Denis que l’on peut voir à l’horizon. Au sein de ce bloc de béton, l’architecte a mis des failles, des grands puits de lumière, qui font entrer la lumière au sein des espaces de travail. Ainsi les archivistes qui circulent dans les couloirs ne vivent pas leur lieu de travail comme un blockhaus.

Les satellites ont un traitement architectural moins uniforme : une dentelle de losange, des œuvres artistiques, des passerelles pour les faire communiquer, une ouverture sur l’extérieur avec des façades largement vitrées. Dans ces espaces on trouve les bureaux, la salle d’exposition, une salle de projection, des espaces d’accueil, de repos. Le plafond du hall d’accueil et du foyer a été habillé par l’œuvre de Susanna Fritscher, une des trois artistes intervenant dans le cadre du 1%. Le plafond métallique joue sur les dégradés de couleur et sur la transparence. À l’extérieur, deux artistes du 1 % exposent. Une œuvre de Pascal Convert a été retenue pour les chemins accessibles au public. Le visiteur découvrira une multitude de dalles de verre lumineuses encastrées dans le sol. Une sculpture d’Antony Gormley, rotation aléatoire de polygones, a été retenue pour le bassin situé entre le hall et l’espace de lecture. Le bâtiment se reflète dans les bassins qui l’entourent, donnant une envergure au monument d’aluminium et de verre.

Informations pratiques

photo CDT93 La salle de lecture est ouverte de 9h à 16h45, du lundi au samedi.
Fermetures exceptionnelles.

La carte d'identité est obligatoire pour entrer et visiter les archives nationales.

Archives nationales
59, rue Guynemer
93383 Pierrefitte-sur-Seine cedex

Accès conseillé par les transports en commun
- par le terminus du métro ligne 13 - Saint-Denis Université
- gare routière bus RATP (bus 168, 253, 254, 256, 268, 356, 361)

www.archivesnationales.culture.gouv.fr/


Comment accéder aux Archives Nationales

Site par ID-Alizés