Vous êtes ici : Accueil  > Nos visites  > Micro aventure

Micro aventure Romainville et la Corniche des Forts

Vue sur Les Lilas et Pantin depuis le parc de Romainville

À Paris, il y a Montmartre ou la Butte aux Cailles. En Seine-Saint-Denis, il y a la Corniche des Forts, surplombée par l’emblématique tour hertzienne TDF. La Corniche des Forts s’étend sur plusieurs communes et elle désigne un espace naturel et historique marqué par d’anciens forts et d’anciennes carrières. Aujourd'hui, c’est une bulle de verdure plutôt atypique qui offre de beaux points de vue et des balades insolites.

Des hauts et des bas, c’est donc ce que l’on vous propose pour la découverte de Romainville et de ses alentours. La petite commune est loin d’être la ville la plus connue de la Seine-Saint Denis, mais elle possède quelques curiosités qui méritent le détour. La boucle commence et termine au métro Bobigny-Pantin-Raymond Queneau sur la ligne 5, dans le quartier Petit Pantin.

Découvrez cette balade à Romainville proposée, écrite et illustrée par les blogueuses Deux Dames en van. Découvrez le portrait, les projets et la vision de la Seine-Saint-Denis des Deux Dames en van.

  • Départ
    PANTIN
  • Arrivée
    PANTIN
  • Distance
    5,00 km

Parc Henri Barbusse

La balade commence par une petite grimpette ! Prenez l’avenue Anatole France vers le parc Henri Barbusse, situé à Pantin. Rénové en 2014, ce dernier offre pas mal d’activités : balade, chill sur transat, jeux pour enfants, enclos à moutons et installations de workout. C’est un lieu sympa pour les familles.

C’est aussi un endroit à découvrir pour les photographes, et quand la lumière est belle, vous pouvez même voir le Sacré-Cœur au loin. La vue sur la plaine de l'Ourcq est très appréciable également.

Pour les adeptes des balades canines, le parc est malheureusement interdit aux chiens.

Le fort de Romainville

Plaque commémorative Fort de Romainville © Deux dames en vanAprès cette entrée en matière bucolique, on continue à crapahuter, histoire de se mettre en jambe jusqu’au Fort de Romainville, monument qui interpellera les fans d’histoire. Le site a été construit en 1848 pour protéger les abords de Paris des envahisseurs prussiens. Ce qui n’a pas vraiment marché puisqu’il a été occupé pendant la guerre de 1870.

Plus tard, pendant la Seconde Guerre mondiale, il sert de camp pour les prisonnières arrêtées par l'occupant. Plus de 7 000 femmes y transiteront avant d’être déportées. Cette halte devant le fort permet d'avoir une pensée pour ces femmes qui ont souffert pour avoir défendu leurs convictions. On ne peut pas entrer dans le fort, qui est un site militaire, mais on peut voir des plaques mémorielles sur les murs. Au croisement de la voie de la Déportation et de la voie de la Résistance, vous verrez aussi une stèle mémorielle évoquant cette période sombre de l’histoire.

Parc de la République

Parc de la république © Deux dames en vanAprès cette étape historique et cette ascension au sommet, on redescend vers le parc de la République. Moins équipé et plus sauvage que le parc Henri Barbusse, c’est le point de ralliement des promeneurs de chiens et des sportifs qui se donnent à fond autour de barres fixes et d'haltères bricolées. Dès les beaux jours, les familles s’installent pour pique-niquer dans une ambiance sans chichi, avec musique et barbecue.

Les plus aventureux pourront explorer les petits chemins qui entourent le parc et chercher les traces des anciennes carrières de gypse. Une belle façon de réveiller l’archéologue qui sommeille en vous.

Centre-ville de Romainville

Remontez par le boulevard Jean-Jaurès et la rue Vassou vers le centre de Romainville. Après le stade, vous surplomberez la grande prairie de la Sapinière, les jardins partagés et le futur parc de loisirs de la Corniche des Forts. Vous avez une vue superbe sur la plaine de Saint-Denis.

Continuez tout droit sur l’avenue Paul Vaillant Couturier vers la mairie. Si vous le souhaitez, vous pouvez vous arrêter à la Maison de la Philosophie sur le chemin. Le bâtiment, qui était à l’origine le pavillon de la Pologne de l’Exposition universelle de 1937, a été acheté par la municipalité. Il a été entièrement rénové en 2015. Le Pavillon accueille aujourd'hui des résidences d’artistes, des animations pour les plus jeunes ainsi que des concerts et des spectacles d’art vivant.

Vue depuis le centre de RomainvilleVous avez un petit creux après ces montées et ces descentes ? Allez donc faire une petite pause à la boulangerie La signature des artisans, en face de la mairie. Ils ont été élus « Meilleur éclair au chocolat de la Seine-Saint-Denis » en 2020, s’il vous plaît ! Vous pourrez déguster votre goûter sur les bancs derrière l’église, avec la vue sur le cimetière et la plaine de Saint-Denis.

Si vous avez envie de faire un peu de shopping, entrez chez Poumpilata, une petite boutique de décoration idéale pour trouver un cadeau original ou poussez jusqu’à la librairie Les Pipelettes, qui a une sélection de bouquins vraiment sympa.

Cimetière de Romainville

Tombe slave © Deux Dames en vanAprès le shopping, osez entrer dans le cimetière de Romainville. Il ne paie pas de mine, mais en s’y baladant on a un bon aperçu de l’histoire de la ville et de la mosaïque qui la compose. Ce cimetière abrite des tombes assez étonnantes qui ont été réalisées selon la tradition slave. Elles présentent le portrait des défunts gravé à l’acide sur de grandes stèles noires. Les défunts posent seuls ou en couple, en compagnie de leurs biens les plus précieux, tels que voitures, sacs Vuitton ou vêtements. C’est étonnant et touchant à la fois.

Entre le cimetière et la sapinière se trouve la forêt de Romainville, qui est protégée, et donc fermée au public. Un écosystème s’est développé sur les anciennes carrières après leur abandon et même si on ne peut pas y aller, cet endroit apporte un vrai bol d’air au quartier. Il abrite notamment de nombreux animaux, tels que des lapins, des écureuils, des oiseaux et même des renards.

Parc de Romainville

Vous ne pourrez pas dire que nous ne prenons pas soin de vos petits poumons puisque nous vous proposons encore un espace vert. Et oui, la Seine-Saint-Denis, ce n’est pas que du bitume. L’ancien parc communal de Romainville est un trésor bien gardé. Là encore, ça monte et ça descend, attention ! Il est tout indiqué pour un pique-nique en famille ou même pour un petit yoga relax sur les hauteurs, qui offrent une belle vue sur le département. Au détour de certains chemins, la ville s’efface et on ne voit que les arbres de la Corniche des Forts. On se croirait presque à la campagne.

Komunuma - Fondation Fiminco à Romainville

Après toute cette nature, un peu de culture s’impose sur le chemin du retour. Descendez la rue Paul de Kock et prenez l’avenue Gaston Roussel sur la gauche. Vous êtes dans le quartier des Bas-Pays, dont l’histoire est liée à l’industrie pharmaceutique. Ainsi, un ancien site de Sanofi abrite aujourd’hui la fondation Fiminco, qui rassemble des galeries d’art contemporain et qui accueillera bientôt les réserves du FRAC Ile de France. Les amateurs de patrimoine industriel aimeront l’architecture du lieu !

Brasserie Demory Paris

Biergarten DemoryMonter, descendre, se cultiver. On parie que vous avez soif ! Vous aurez bien le temps pour un dernier verre ? La brasserie Demory s’est installée sur la prolongation de l’avenue Jean Lolive à Pantin, juste en face du métro. En été, la brasserie ouvre son biergarten et c’est l’endroit idéal pour se désaltérer en plein air dans une ambiance conviviale. Certains soirs, pizzas et hot-dogs sont là pour vous rassasier et éviter que les petites bulles ne vous montent trop à la tête. Et s’il vous reste encore un peu d’énergie, le canal de l’Ourcq passe juste derrière…

Voilà, vous êtes désormais des initiés de Romainville et de la Corniche des Forts. Ce n’est pas une micro-aventure tape à l’œil, mais on espère que serez séduits par une ville plus bucolique qu’il n’y paraît et qui abrite une variété de petits plaisirs.

Site par ID-Alizés