Vous êtes ici : Accueil  > Loisirs  > Blogs

Deux Dames en van

Deux dames en vanLes Deux dames en van sont curieuses, voyageuses, et très attachées à la Seine-Saint-Denis. Elles connaissent d'ailleurs tellement bien ce territoire que nous leur avons confié une "carte blanche" pour notre rubrique micro-aventure. Elle ont naturellement choisi de vous emmener à la découverte de Romainville et de la corniche des Forts, entre visites insolites, panoramas à couper le souffle et bonnes adresses. Rencontre avec Paule-Elise et Hélène.

Paule-Elise, Hélène, pouvez-vous nous présenter votre parcours et l'origine des Deux dames en van ?

Il était une fois… C’est l’histoire de deux dames qui partagent depuis 2010 leur vie et leur amour de l’aventure, qu’elle soit lointaine ou au coin de la rue. Un jour, une dame (qui n’a pas son permis) dit à l’autre (qui a son permis) : « Et si on achetait un van ? » L’autre dame dit : « Ok, cool » et c’est ainsi que commence une série de roadtrips qui les mèneront de la campagne flamande aux montagnes slovènes, des routes sinueuses occitanes aux routes sinueuses jurassiennes, toujours en quête d’endroits peu connus et souvent marqués par l’histoire.

En 2016, nous avons créé le blog « 1916 kilomètres » pour raconter nos aventures. Nous nous faisons appeler « Deux dames en van » sur les réseaux sociaux, parce que ça sonne bien. Ça a été le début de plein de belles rencontres autour du voyage, de l’histoire et de la photographie.  

Vous êtes les premières blogueuses à qui nous avons proposé une "carte blanche" dans notre rubrique Micro-aventures. Parlez-nous de votre attachement à la Seine-Saint-Denis et du choix de Romainville et de la corniche des forts pour votre itinéraire.

Paule-Elise, Parisienne d’origine, a découvert la Seine-Saint-Denis pendant ses études lorsqu’elle travaillait à mi-temps à la Fnac Service de la Croix de Chavaux, à Montreuil. Quelques années plus tard, en 2008, elle décide de s’y installer et trouve un petit appartement à Robespierre, où Hélène la rejoint en 2011.

Et en 2015, nous avons déménagé à Romainville, où nous vivons toujours. Cela fait donc plus de dix ans que nous vivons en Seine-Saint-Denis et nous avons développé un réel attachement pour ce département. Nous en parlons d’ailleurs régulièrement sur notre blog et nos réseaux sociaux, car la Seine-Saint-Denis mérite tellement que l’on dépasse les clichés.

à bicyclette...Nous qui avons un faible pour les lieux résilients et empreints d’histoire, nous aimons l’énergie particulière de la Seine-Saint-Denis, qui est en pleine réinvention et en permanente ébullition. Nous espérons vraiment que les nombreux projets qui se développent sur le territoire sauront trouver un équilibre entre la préservation de ce passé très riche et une dynamique qui profitera au mieux aux habitants.

Pour cette première micro-aventure pour votre site, nous avons choisi de partager une balade dans notre quartier à Romainville autour de la Corniche des Forts. En effet, quand nous avons visité notre futur appartement dans les Bas-Pays, nous avons été surprises par les nombreux espaces verts, qui donnent un côté campagnard à ce quartier. C’est précieux d’avoir de la verdure quand on habite aussi près de Paris (et quand on a un chien) !

La Corniche des Forts est une succession hétéroclite de nature aménagée et sauvage. On y trouve une micro-forêt, de grandes esplanades où pique-niquer, des lieux d’histoire, d’anciennes carrières ou encore un cimetière. Il est fréquent d’y observer des écureuils roux. C’est un réel poumon pour nous et nous avions à c½ur de le partager.     

Vous avez récemment monté une exposition et proposé des activités de médiation autour de la photographie. Avez-vous des projets de ce type en Seine-Saint-Denis ?

En effet, nous sommes passionnées de photographie argentique (et de vieux trucs en général). Nous avons monté une exposition, « Vest Pocket Memories », qui présente des photographies de lieux de mémoire de la Grande Guerre prises avec un appareil photo de l’époque. Ce sont des photos imparfaites, mais qui restituent nos émotions et qui parlent des fantômes que l’on sent dans ces lieux chargés d’histoire. Cette exposition circule dans les Hauts-de-France, ce qui est plutôt logique puisque de nombreux lieux que nous avons photographiés se trouvent dans cette région ! Nous n’avons pas pris le temps de démarcher des structures en Seine-Saint-Denis pour le moment, mais nous serions ravies de présenter aussi ce travail dans notre département de c½ur.

Nous développons également des balades argentiques, c’est un concept qui change des visites guidées habituelles et où le visiteur peut participer activement et découvrir un lieu tout en manifestant sa créativité. Nous serions heureuses d’organiser de telles balades près de chez nous ! (A bon entendeur…)

Enfin, nous montrons sur notre récent compte Instagram des séries de photos de la Seine-Saint-Denis prises avec différents appareils argentiques. Ça donne un effet vintage qui va bien avec certaines architectures du département ! N’hésitez pas à nous suivre pour découvrir tout cela.

Deux dames en van - au fil de l'eauAvez-vous une anecdote / des bons plans à partager avec nos lecteurs ?

L’une des choses qui nous a motivées à nous installer dans le quartier des Bas-Pays est définitivement la proximité du canal de l’Ourcq. On a une passion pour cet endroit et on ne s’en lasse jamais, quelle que soit la saison ou le temps. Vous nous trouverez souvent à promener le chien ou à faire du vélo entre Pantin, Bobigny et, le week-end, le parc de la Poudrerie par exemple. Bien sûr, nous avons tellement hâte que les bars rouvrent. Oserons-nous avouer que notre chien connaît par c½ur le chemin pour aller au Dock B, le bar qui est au rez-de-chaussée des Magasins généraux, et que ça lui manque ?  

En tant qu’amatrices de bière, nous sommes aussi ravies d’avoir plusieurs micro-brasseries près de chez nous (Demory, Gallia, Mir…). Franchement, qui a encore besoin d’aller dans Paris avec tous ces endroits à proximité ?

Merci beaucoup à toutes les deux !

Retrouvez les Deux Dames en van sur Twitter et sur Instagram.

Site par ID-Alizés