Vous êtes ici : Accueil  > 

Le guide des canaux grand-parisiens vient de sortir - Interview de Renaud Charles son rédacteur en chef

  • Guide des canaux grand parisien
  • Arletty, bateau Canauxrama devant la Géode
  • Basilique de Saint-Denis et Maison d'éducation de la Légion d'honneur vues depuis le beffroi de l'hôtel de ville
  • Fin Dac, Fresque p(H)arcours Chez Agnès par Arthur Crestani

Renaud Charles et son acolyte Vianney Delourme ont fondé, il y a quelques années, le média en ligne sur le Grand Paris "Enlarge your Paris". Auourd'hui ils enfoncent le clou en proposant une série de guides touristiques dans ce Paris élargi.

Pourquoi avoir écrit un guide sur les canaux grand parisiens ?

Renaud Charles : Avec Grand Paris Aménagement et les éditions Ici, nous avons souhaité lancer une nouvelle collection de guides, les "Petits guides du Grand Paris", afin de montrer la diversité des paysages grand-parisiens. Et pour commencer, nous nous sommes appuyés sur la Seine (Les rives de Seine de Paris à Fontainebleau) et les canaux (Les canaux grand-parisiens à Paris et en Seine-Saint-Denis), qui constituent de formidables fils d’Ariane pour partir à la découverte du Grand Paris. Ce sont des éléments de paysage qui vont avoir un rôle à jouer dans le récit du Grand Paris. La Seine et les canaux permettent de se forger un autre imaginaire de cette métropole que tout le monde pense connaître mais qui reste une belle inconnue.        

Que voit-on sur ces canaux ?

Les canaux incarnent le dynamisme du Grand Paris. Il suffit de voir les changements à l’½uvre à Pantin le long du canal de l’Ourcq avec l’implantation entre autres des Magasins généraux, siège de l’agence de pub BETC et centre de création qui va accueillir à partir du 21 juin sa deuxième saison culturelle avec Futures of Love. L’autre chose étonnante avec le canal de l’Ourcq, c’est de voir la ville peu à peu disparaître au profit de la nature. Le guide s’ouvre d’ailleurs avec un carnet de voyage à vélo entre le parc de La Villette et le parc forestier de la Poudrerie à Sevran, soit 13km le long du canal où l’urbain s’évapore un peu plus à chaque coup de pédale. Une fois parvenu au parc de la Poudrerie, on baigne dans la nature. Le sentiment de dépaysement est aussi étonnant qu’inattendu. Pour les plus volontaires, il est possible de poursuivre la balade environ 80km pour rejoindre Mareuil-sur-Ourcq, l’autre extrémité du canal de l’Ourcq, et de rentrer avec son vélo à bord de la ligne P du réseau Transilien. Quant au canal Saint-Denis, qui s’étend sur 7km de long entre le bassin de la Villette et Saint-Denis, il fait office de galerie d’art à ciel ouvert avec la Street Art Avenue et constitue un itinéraire de promenade insolite.    

Si on veut visiter une métropole  « alternative » ou « festive », on se rend volontiers à Berlin, Londres ou Barcelone. Le Grand Paris peut-il jouer dans la même « cour » ?

Paris est une petite ville. Avec 100km2, elle est neuf fois plus petite que Berlin et 16 fois plus petite Londres. Le Grand Paris est donc une nouvelle promesse faite aux touristes. Il va faire naître de nouveaux itinéraires et permettre de mettre en lumière des lieux qui vivaient jusque-là dans l’ombre de Paris. Je pense notamment au dynamisme culturel de la Seine-Saint-Denis, dont on entend encore si peu parler mais qui offre déjà une réelle alternative à Paris intra-muros avec ses friches comme le 6b à Saint-Denis ou la Halle Papin à Pantin et ses lieux où faire la fête à l’instar de la Marbrerie et du Chinois à Montreuil. Nul doute que le 93 va jouer un grand rôle dans le renouvellement de la destination Paris.  

Vous citez plein de belles adresses. Pouvez-vous nous donner votre lieu coup de c½ur ? et votre évènement ?

Mon c½ur bat pour la basilique Saint-Denis et le parc Georges-Valbon à La Courneuve. Ce sont deux joyaux qui ne demandent qu’à étinceler mais qui restent encore trop confidentiels au vu de leur potentiel. La basilique, merveille gothique et nécropole des rois et reines de France, ne reçoit que 130.000 visiteurs par an. Quant au parc Georges-Valbon, peu de gens savent qu’il est plus grand que Central Park de 80 hectares et qu’il est en prime superbement paysagé. Enfin, l’événement à ne pas manquer est sans conteste l’Eté du canal, deux mois d’animations en juillet et en août le long des canaux grand-parisiens.    

Où peut-on se procurer le guide ?

Dans toutes les bonnes librairies de Seine-Saint-Denis et de Navarre ainsi que sur la Fnac et Amazon.

Les petits guides du Grand Paris " Les canaux grand-parisiens" - Editions Ici - 10¤

Jeudi 06 Juin 2019 - 09:21

Partagez cet article


Site par ID-Alizés