Vous êtes ici : Accueil  > À l'affiche

Exposition Drôles de gaulois


Date Du au
Exposition Drôles de gaulois

Rendre hommage à Albert Uderzo pour les 50 ans d'Astérix sur les lieux de sa création à Bobigny : c'est ainsi que débute l'aventure Drôles de Gaulois.

En 1959, deux fils d'immigrés inventent dans un appartement de Bobigny l'un des plus grand succès de l'édition, un village de Gaulois bientôt connu dans le monde entier : un tel symbole à Bobigny et en Seine-Saint-Denis, connus pour leur population d'origine étrangère, ne peut être passé sous silence. Ces deux hommes se sont lancés dans la bande dessinée, à un moment où elle ne faisait pas l'objet d'admiration ou de collection, considérée comme un simple passe-temps pour les enfants.

Ils en ont fait autre chose, un art avec un public de tous âges. On se demande dans quel appartement aujourd'hui de jeunes gens et jeunes filles du département sont en train d'inventer sur leurs ordinateurs ce qui sera reconnu dans cinquante ans comme des chefs d'œœuvres de l'art numérique ?

L'Université se devait d'organiser une journée scientifique autour de l'événement Astérix à Bobigny, en revenant sur le moment de la création dans cette ville en pleine croissance pendant la décennie où Uderzo y réside avec sa famille et dessine dans son appartement du secteur social, financé par le 1% logement, les premiers albums du héros gaulois qui allaient contribuer à attirer vers la bande dessinée un public adulte jusque là plutôt rétif à ce genre de lecture. L'Université devait faire plus : décerner un titre de docteur d'honneur de l'Université à cet homme qui n'a pas fréquenté l'université, mais qui a créé, avec René Goscinny, l'un des personnages les plus célèbres de la bande dessinée, et par bien des côtés une image de la France à l'étranger. Cet honneur est relayé par la ville de Bobigny qui a pris la décision d'apposer une plaque commémorative sur l'immeuble qu'occupait alors Albert Uderzo.

L'Université enfin a à cœœur le partage du savoir vers un public large d'adultes et d'enfants, c'est pourquoi a été organisée une exposition avec l'aimable complicité de deux commissaires, l'un spécialiste des Gaulois, Yves Le Béchennec, archéologue qui mène les fouilles sur les habitats retrouvés à Bobigny, l'autre amoureux de bande dessinée, Didier Pasamonik, journaliste. Tous deux ont construit un dialogue entre Gaulois tels que l'archéologique nous les fait découvrir et les Gaulois de Bande dessinée que les dessinateurs et les scénaristes ont inventé, modelant ainsi notre vision de ce passé gaulois.

93000 BOBIGNY
Tarifs Gratuit 

Site par ID-Alizés