Vous êtes ici : Accueil  > À l'affiche

La dessinatrice Kei Lam raconte son enfance à Bagnolet

  • Kei Lam - illustratrice (c) Gilles Delbos
  • Les saveurs du béton de Kei Lam

L'autrice et dessinatrice Kei Lam vient de remporter le Prix de la BD du Musée de l’histoire de l’immigration à Angoulème. Une récompense qui couronne son très beau roman graphique autobiographique "Les Saveurs du béton". Elle raconte dans des pages pleines d'émotions, d'humour et de poésie l'installation de sa famille dans la cité de la Noue à Bagnolet, la solidarité, l'amitié et les difficultés de ce quartier aux portes de Paris. Dans une belle mise en abyme, Kei Lam adulte dialogue avec la Kei Lam enfant, un dialogue fécond que nous avons voulu poursuivre en l'interrogeant sur son ouvrage.

Pourquoi ce titre, Les saveurs du béton ?

KL : Pour avoir vécu plus de 15 ans à la Noue, à Bagnolet en Seine-Saint-Denis, je peux dire que la banlieue ce n'est ni rose ni morose. La banlieue est toujours traitée d'une manière stéréotypée au cinéma (beaucoup de violence et de drogue...), alors que je ne l'ai pas vécue ainsi. C'est important que les habitants, les personnes issues de l'immigration se réapproprient leur histoire et que l'on prenne la parole. Je voulais surtout montrer les différentes nuances de la vie de banlieue, d'où les saveurs du béton.

Votre roman parle de l’installation de votre famille à Bagnolet, pourquoi racontez-vous ce moment de votre existence ?

KL : Il y a trois passages importants dans cette période-là de ma vie, la sortie de l'enfance et le passage à l'adolescence, qui se matérialise par l'entrée au collège. Le deuxième passage est celui de la vie parisienne à la vie en proche banlieue. Et enfin, le troisième passage est celui à l'accession à la propriété. Je voulais revenir sur ce moment-là de ma vie pour prendre du recul et le traiter avec un regard plus détaché. J'ai interviewé les habitants, des architectes, des urbanistes, une assistante sociale, un réalisateur pour effectuer ce travail.

Il y a de très beaux dialogues entre la fillette que vous étiez et la jeune femme que vous êtes. Quel serait le regard de la petite fille sur l’adulte que vous êtes devenue ?

KL : La petite fille ne pouvait pas se douter de tout ce qui allait se passer dans sa vie. Je n'ai jamais pensé que j'arriverais à vivre de l'écriture et du dessin, que je deviendrais scénariste et dessinatrice de bande dessinée et que les Saveurs du Béton serait lauréat du Prix du Palais de la Porte Dorée en lien avec Angoulême. Petite, je voulais juste avoir un métier stable et sortir de notre situation de précarité. Je m'étais autocensurée. Comment rêver en grand quand on manque de modèle de représentation, quand on vient d'un milieu modeste et qu'on est fille d'immigrés ? Puis un jour, j'ai pris mon courage à deux mains car j'ai compris que la vie était trop courte pour ne pas se lancer dans cette aventure.

Combien de temps vous a-t-il fallu pour dessiner et écrire Les saveurs du béton ?

KL : Je dirais un an pour scénariser, story boarder et encrer. Mais la petite graine a dû germer depuis que mon premier roman Banana Girl est sorti en 2017... donc quatre ans de maturation quand même !

Vous habitez non loin de Bagnolet à Montreuil. Pouvez-vous nous donner vos bons plans dans l’Est parisien ?

KL : Mes deux restaurants coup de c½ur à Montreuil sont le Little Kitchen et l'Isolé. J'adore me rendre aux avant-premières au cinéma Méliès et prendre un verre au Fabu. J'aime aller danser à la Marbrerie. J'aime aussi particulièrement deux évènements : les journées portes ouvertes aux Murs à Pêches pour découvrir de magnifiques jardins cachés (il y a aussi un jardin caché à Bagnolet, un vrai trésor), j'aime aussi les journées portes ouvertes des Artistes de Montreuil pour découvrir le travail des artistes et leurs ateliers. Pour les pauses natures, je vais au Parc des Beaumonts et au Parc Jean Moulin les Guilands.

Les Saveurs du béton de Kei Lam / édition Steinkis 2021
Disponible en librairie (trouvez votre librairie dans le 93)

Rencontrez Kei Lam à l'occasion de Lire au parc cet été au parc Jean Moulin Les Guilands.

Sur le même thème : que faire à Montreuil ?

Mardi 03 Mai 2022 - 14:26

Inscription à la newsletter

Inscrivez-vous à nos newsletters ! Recevez par mail l'actualité des idées de sorties, visites exclusives, spectacles, salons et bons plans à venir en Île-de-France.

* Champs obligatoires

Partagez cet article


Site par ID-Alizés