Vous êtes ici : Accueil  >   > 

Les guinguettes en île-de-France


La guinguette est un lieu festif et populaire où l'on peut danser, boire et se restaurer. Les guinguettes sont souvent en plein air et parfois au bord de l'eau. Après leur déclin dans les années 60, on voit un retour de la tradition des guinguettes à partir des années 1980 notamment sur les bords de Marne. Le Grand Paris voit aujourd'hui fleurir des guinguettes "nouvelle génération" avec la réhabilitation de berges comme celles du canal de l'Ourcq et l'installation de péniches culturelles et festives et de lieux festifs temporaires comme la Guinguette des grandes serres à Pantin.

Le bal populaire connait lui aussi un renouveau. Le Grand Paris renoue avec cette tradition des guinguettes en proposant des bals au bord de l'eau en été.

Guinguettes à Paris et en Île-de-France

On trouve encore quelques guinguettes traditionnelles en Seine-Saint-Denis :

La guinguette Rosa Bonheur se trouve en plein c½ur du parc des Buttes-Chaumont. L'établissement a ouvert également une péniche guinguette sur la Seine Rosa Bonheur sur Seine (37, Quai d'Orsay 75007 Paris).

Découvrez les guinguettes des bords de Marne. Un itinéraire vélo le long de la Marne vous permet de partir à la découverte de ces guinguettes.

Histoires des guinguettes en banlieue parisienne

La guinguette fut très populaire au XIXe siècle. Son nom viendrait du nom d'un vin blanc francilien, le guinguet. Popularisée en banlieue parisienne, la guinguette était à l'origine un cabaret où l'on mangeait et dansait.

Les guinguettes s'installaient dans des villes de banlieue qui sont aujourd'hui des quartiers de Paris comme Belleville et Ménilmontant devenues des quartiers du 20ème. Les marchandises qui entraient à Paris était soumises à une taxe qui fit fuir ses établissements en dehors de la ville. Parmi les plus connues, on trouvait les guinguettes de la Courtille à Belleville et les guinguettes des bords de la Seine et de la Marne. Certaines guinguettes s'installèrent sur les bords du canal de l'Ourcq.

Les guinguettes commencèrent à se distinguer à la fin XVIIIe siècle des autres établissements en proposant des bals populaires principalement aux beaux jours. Ces bals bon marché étaient fréquentés par des ouvriers, des étudiants et des familles.

Le développement du réseau ferroviaire et des gares comme celle de Bastille, ont contribué à l'essor des guinguettes loin de Paris. Sur les bords de Seine jusqu'à Nogent-sur-Seine, il y en a eu jusqu'à une centaine.

L'interdiction de se baigner dans les rivières pour des raisons d'hygiène et de sécurité marque le début du déclin des guinguettes traditionnelles dans les 1960's.


Site par ID-Alizés