Vous êtes ici : Accueil  > 

L'académie Carrière, Une fenêtre sur les Fauves et les femmes-artistes

L'académie Carrière, Une fenêtre sur les Fauves et les femmes-artistes
Du au de 15h00 à 18h00

De 1890 à 1905, le peintre Eugène Carrière (1849-1906) se consacre à l’enseignement de l’Art dans des ateliers connus sous le nom d’Académie Carrière. Le musée Eugène Carrière consacre sa 3ème exposition à ce thème méconnu et présente 60 oeuvres des élèves de l’Académie, parmi lesquels Matisse, Francis Jourdain ou André Derain. L’approche nouvelle de l’art, enseignée par Eugène Carrière attire dans l’atelier des jeunes artistes en quête de liberté et d’indépendance. L’Académie Carrière a pour originalité d’être le vivier des futurs Fauves et l’un des premiers ateliers mixtes de Paris.

Alors que les portes de l’Ecole des Beaux-Arts restent fermées aux femmes jusqu’en 1903 contraignant certaines à adopter un pseudonyme masculin comme Charles-Paul Séailles, Eugène Carrière les accueille avec respect et bienveillance. Des tableaux de Nan Hudson, Ethel Sands, Arminia Babaïan, Laure Ettinghausen, Lisbeth Delvolvé-Carrière, etc. marquent leur présence dans l’exposition.

Loin de constituer un "courant Carrière", les élèves de l’Académie témoignent au contraire d’une diversité de styles exemplaire, où s’exprime la volonté d’Eugène Carrière de former d’abord des artistes de conviction.

Des femmes alanguies de Laprade aux gouaches de Jossot, des odalisques d’Henri Matisse aux intérieurs d’Octave Linet, des marines de Ferdinand Olivier aux paysages clairs de Marguerite Putsage, l’exposition offrent un large éventail d’expressions.

Plusieurs artistes s’inscrivent dans le mouvement général de renouvellement de la création artistique du début du XXème siècle : en premier lieu les Fauves, les Secessionistes allemands (Dora Hitz) ou représentants du Modernisme catalan (Lluïsa Vidal) mais aussi Francis Jourdain, Charles-Marie Dulac, Emile Roustan ou Gustave Leheutre pour les Arts graphiques.

Paysage, Charles-paul SéaillesEugène Carrière, qui assume seul la présidence d’Honneur du Salon d’Automne de 1904, ouvre largement les portes aux nouvelles formes expression. Matisse expose seize toiles, Jean Puy cinq toiles, Laprade présente quant à lui neuf toiles. Un an plus tard, le Salon d’Automne de 1905 accueille la Cage aux Fauves.

"Ce sera le monde que Carrière a formé, ses innombrables élèves, ceux qui le comprendront, ceux qui viennent, ceux du dehors, ce sont eux, cette foule, qui travailleront pour sa grande mémoire". Auguste Rodin.

Musée Eugène Carrière
3 rue Ernest Pêcheux

93460 GOURNAY-SUR-MARNE
48.864043 , 2.5786942
tel tel : 01 43 05 37 34
Accès Accès
Bus : 213, 312, Place de l'Eglise
Autoroute : A4, sortie Champs-sur-Marne.
Gare ferroviaire : Chelles-Gournay
RER : E, Chelles-Gournay
Tarifs Tarif de base - Adulte plein tarif  : 6 €
Gratuit 
- de 12 ans
Musée Eugène Carrière, 3 rue Ernest Pêcheux, 93460 GOURNAY-SUR-MARNE
Site par ID-Alizés