Vous êtes ici : Accueil  > Nos visites  > Visite d'entreprise

Visite architecturale de l'Opéra Garnier, Paris


Cette visite vous invite à découvrir l’histoire de la construction et de la restauration du Palais Garnier. Inauguré à la fin du XIXe siècle, ce temple de l'art lyrique et chorégraphique vous surprendra par la richesse de son architecture et le foisonnement de sa décoration. Les nombreuses peintures et sculptures en font à la fois un théâtre et un musée.

Visiter l'Opéra Garnier

Façade de l'opéra Garnier
Façade de l'opéra Garnier

Les trésors architecturaux du Palais Garnier

Parmi les lieux les plus célèbres du palais de Charles Garnier, la nef du grand escalier, bâtie en marbres de différentes couleurs. Elle abrite les degrés de l'escalier à double révolution qui mène aux foyers et aux différents étages de la salle de spectacle. Le grand escalier est lui aussi un théâtre, théâtre mondain où se croisait au temps des crinolines un public choisi. Le plafond évoque, sur ses quatre parties, différentes allégories de la musique. On remarque, en bas de l'escalier, les deux torchères en bronze, grandes figures de femmes tenant des bouquets de lumière.

Les collections de la bibliothèque-musée conservent tout le passé de l'Opéra depuis trois siècles. Les salles du musée présentent tout au long de l'année des expositions temporaires thématiques et une galerie permanente rassemblant peintures, dessins, photographies et de petites maquettes de décors en volume. La bibliothèque-musée est située dans la Rotonde de l'Empereur, pavillon ouest flanquant la façade principale, à l'origine destiné au service du souverain. Après la chute de l'Empire, les locaux ne furent jamais terminés, on y voit encore l'appareillage massif de blocs de pierres tel qu'il était en 1870.

Lieux de promenade des spectateurs pendant l'entracte, les foyers sont très vastes et très richement décorés. La voûte de l'avant-foyer est couverte de mosaïques sur fond or aux couleurs chatoyantes. La vue sur la nef du grand escalier est splendide.

Le grand foyer a été conçu par Garnier comme les galeries des châteaux de l'âge classique. Le jeu des miroirs et des fenêtres accentue encore ses vastes dimensions. Le magnifique plafond peint par Paul Baudry décline des thèmes de l'histoire de la musique. La lyre est l'élément décoratif principal, elle règne sur tout le vocabulaire décoratif, sur les chapiteaux comme sur les grilles de chauffage ou les poignées de porte. Une copie du buste de Charles Garnier par le sculpteur Carpeaux se trouve au centre du foyer, près d'une des fenêtres d'où on découvre la perspective de l'avenue de l'Opéra jusqu'au Louvre.

A l'extrémité de la galerie du bar se trouve le salon du Glacier, rotonde fraîche et lumineuse ornée d'un plafond peint par Clairin, une ronde de bacchantes et de faunes, et de cartons de tapisserie illustrant diverses boissons (thé, café, orangeade, champagne…) ainsi que la pêche et la chasse. Terminé après l'ouverture de l'Opéra, ce salon a un très net parfum 1900.

Rouge et or, éclairée par l'immense lustre de cristal, réchauffée par les teintes franches du plafond de Marc Chagall, la salle de spectacle, dessinée en fer à cheval, à l'italienne, compte 1900 sièges de velours rouge. Le magnifique rideau de scène de toile peinte imite une draperie à galons et pompons or.

Les travaux de restauration

En 2000, la restauration de la façade principale de l'Opéra de Paris a permis de redécouvrir son décor extérieur dans sa beauté originelle. Quatre ans plus tard, la restauration du grand foyer renouvelle l’émerveillement.

Les travaux se sont attachés à restituer le grand foyer dans ses dispositions d'origine, excepté pour l'éclairage au gaz rapidement remplacé par l'électricité. Ils ont porté essentiellement sur la restauration des peintures d'art des voussures et plafonds, des dorures et des peintures, sur la restitution des mobiliers et tentures disparus, tels les rideaux, fauteuils, banquettes, candélabres et verreries d'éclairage. Si les travaux de restauration ont pour objet de redonner au grand foyer et à ses salons attenants leur éclat d'origine avec les dispositions souhaitées par Charles Garnier, ils visent également à prendre en compte et à intégrer les demandes techniques importantes liées aux trois différentes utilisations que connaît ce lieu aujourd'hui.

Dans la journée, le foyer est ouvert au public qui visite l'Opéra. Il est prévu un éclairage complémentaire pour la mise en valeur des peintures.

En soirée, lors des représentations, il est ouvert avant le spectacle et à l'entracte. Sa situation géographique par rapport à l'implantation des bars a conduit à un certain abandon du foyer. Le foyer doit retrouver sa fonction première, notamment grâce à l'implantation de bars mobiles placés dans l'avant foyer.

Enfin, certains soirs, le foyer est loué pour des galas : il est alors transformé en salle de restauration, de bal… Les installations techniques seront aménagées afin de recevoir ces manifestations, grâce à la création de régies son et lumière comprenant tout le câblage nécessaire à l'utilisation performante et moderne de ce lieu, dans le respect de son architecture et de son décor.

Restauration de la façade

Les effets néfastes du temps et de la pollution sur les pierres, les marbres, les statues et les tesselles (mosaïques) ont nécessité la restauration de la façade Sud du Palais Garnier. Les travaux effectués en 1999 ont permis la réfection de la façade principale et le nettoyage préalable à la restauration des façades latérales.

Les deux groupes des Renommées, l'Harmonie et la Poésie de Gumery, ont été nettoyés, redorés et remis en place au sommet du bâtiment. Les inscriptions, sculptures et mosaïques de la façade principale ont également été redorées. Les mosaïques qui constituaient le fond de certains panneaux avaient perdu leurs feuilles d'or. Les tesselles ont été de nouveau fabriquées en Italie et retaillées à l'identique par le fabricant qu'avait alors sélectionné Charles Garnier, afin de venir remplacer les tesselles d'origine.

La loggia a été réaménagée tandis que les marbres des mosaïques au sol ont été nettoyés.
Les statues de bronze, de fonte et de cuivre, après avoir été décapées et patinées, ont enfin été reposées... Toutes ont été restaurées, en particulier la danse de Carpeaux dont l'original se trouve aujourd'hui au musée d'Orsay. La restauration des Renommées, exécutée par les Ateliers Saint-Jacques et la Fonderie de Coubertin, fut particulièrement difficile, les statues mesurant plus de sept mètres de hauteur. Ces sculptures réalisées par Gumery, exécutées par la maison Christofle et dorées dès l'origine, ont été totalement démontées afin de remplacer l'ancienne structure en fer par une nouvelle en inox tandis que chacun des éléments de la sculpture a été restauré. La polychromie, conçue et recherchée par Charles Garnier, peut de nouveau être admirée de tous depuis l'été 2000.

>> S'inscrire aux visites d'entreprises, laboratoires, ateliers ...


Actualités des visites, balades et croisières

Visuel Chèque cadeau Ikaria

La carte Ikaria pour les plus de 60 ans

Le département de la Seine-Saint-Denis propose la carte Ikaria pour les habitants du département de 60 ans et plus. Cette carte permets aux plus de 60 ans d'accéder plus facilement à l'offre de loisirs et d'activités sportives, culturelles et citoyennes.
Musée de l'Air et de l'Espace - Grande Galerie de l'aérogare historique du Bourget, Salle des huit colonnes

Que faire à Paris en décembre ?

Le mois de décembre rime avec fêtes de fin d'années ! Nous vous proposons une sélection d'activité à faire à Paris et région parisienne pour préparez les festivités de Noël. Découvrez également les sorties et visites à faire en décembre à Paris.
Elève restauratrice dans les ateliers de restauration de l'Inp

Visite guidée ou accompagnée à Paris et en Ile-de-France

Une visite guidée par un spécialiste ou accompagnée par un connaisseur vous permet de visiter Paris via l'envers du décor ou des lieux méconnus du grand public.
affiche expo Chaplin Philharmonie

Que faire à Paris en novembre ?

Découvrez les visites, expositions, sorties, fêtes et festival du mois de novembre à Paris et en Seine-Saint-Denis. Le mois de novembre compte deux jours fériés : le 1er novembre et le 11 novembre. Profitez-en pour visiter Paris et la Seine-Saint-Denis !

Inscrivez-vous en ligne

La culture nippone à Paris

La culture nippone à Paris

Samedi 07 Décembre 2019 (et 6 autres dates)

Le nouveau Tribunal de Paris signé Renzo Piano

Le nouveau Tribunal de Paris signé Renzo Piano

Samedi 07 Décembre 2019 (et 7 autres dates)

Les Quatre-Chemins, passé ouvrier et multiculturalité

Les Quatre-Chemins, passé ouvrier et multiculturalité

Dimanche 08 Décembre 2019 (et 2 autres dates)

Reconstitution d'une scène de crime aux Archives Nationales

Reconstitution d'une scène de crime aux Archives Nationales

Lundi 09 Décembre 2019 (et 1 autre date)

Les secrets des Archives Nationales de Pierrefitte

Les secrets des Archives Nationales de Pierrefitte

Lundi 09 Décembre 2019 (et 6 autres dates)

Site par ID-Alizés