Vous êtes ici : Accueil  >   > 

Les vignes en Seine-Saint-Denis aujourd'hui


Avant sa disparition, puis son remplacement par la culture maraîchère, la viticulture en Seine-Saint-Denis et dans toute l'Île-de-France était bien implantée. Aujourd’hui, l'Ile de France compte une centaine de petits vignobles. Depuis la fin des années 1980, des conseils généraux, des collectivités et des particuliers impliqués ont replanté des vignes à vocation culturelle et touristique. Toutes développent des activités pédagogiques avec les établissements scolaires, mais aussi pour le grand public, lors notamment de fêtes organisées au moment des vendanges qui ont lieu en septembre et octobre. La Seine-Saint-Denis, elle aussi, a renoué avec cette tradition et plusieurs vignes ont été replantées.

Le Clos blanc-mesnilois

Crédit photo : Americo MarianoLe Clos blanc-mesnilois est l’une des premières vignes à avoir été replantée dans le département, en 1988 au Parc Jacques-Duclos, au Blanc-Mesnil. Depuis, ses 1300 pieds produisent un chardonnay, le "Clos blanc-mesnilois", qui peut être dégusté chaque année lors des Journées de l’environnement organisées par la municipalité, à l’automne. La vigne est cultivée par Christophe Besselièvre, le vigneron municipal, qui lors des animations explique la taille de la vigne. Francis Gourdin, œnologue, explique que : "C'est à la fois un vin culturel et pédagogique... C'est une résurrection et un maintien des racines et de la tradition. Il va être transmis aux générations suivantes par l'intermédiaire des écoles qui ont la chance inouïe de venir dans ces vignobles et de voir comment on cultive la vigne et comment on fait du vin..." Seuls les anciens de la commune ont le privilège de goûter, une fois l'an, à l'occasion de leur banquet Les arômes de ce vin, introuvable dans le commerce.

Le Clos de Bréon, à Coubron

Le Clos de Bréon, à Coubron, a été réimplantée au cœur du village, non loin des vergers, en 1997. Le terrain de 2 200 m2, composé de plusieurs parcelles, permet aux vignes d’y croître avec aisance. Les 600 pieds sont issus de différents cépages rouges et blancs : pinot noir, pinot Meunier et Chardonnay. Ils sont notamment élevés et exploités par la Confrérie du Clos de Bréon, qui organise en lien avec la Maison de la Nature des visites pédagogiques, la fête des vignerons en octobre, un défilé lors du Grand chapitre de la Confrérie en mai, des matinées pour apprendre à tailler une vigne, etc.

Vignes sur les bords de Seine à Épinay

La mairie d’Épinay-sur-Seine a réintroduit quelques 500 pieds de Pinot gris en 2003 au sein du Parc Gouraud. Cette vigne est située sur les bords de la Seine, sur la gauche de l'hôtel de ville et se trouve exposée plein sud. Un panneau montre une photo, datant du début XXe siècle, où l'on voit des vignes sur le bord de la Seine, à peu près au même endroit qu'actuellement.

Pour admirer la vigne d'Epinay, on se déplace de loin. En 2008, une trentaine de visiteurs chinois, en visite en Europe dans le cadre de leur travail pour le bureau chinois des statistiques agricoles, ont parcouru ces vignes, très attentifs aux explications de Patrice Bersac, président de l'Association des vignerons franciliens réunis. "Techniquement, la vigne d'Epinay est l'une des meilleures de la région, explique ce dernier. Une étude approfondie sur la nature des sols et le cépage a été menée avant de planter la vigne, qui produit désormais un vin de qualité". En fin de matinée, les visiteurs venus d'Orient se sont réchauffés en mairie en dégustant la cuvée 2006 alors que les 700 bouteilles de la cuvée 2007 étaient étiquetées sous leurs yeux.

La vigne d’Epinay-sur-Seine est entretenue par la municipalité, sous la conduite d'un conseiller technique viticole. Le vin blanc sec qu’elle produit, nommé "Les Terrasses d’Épinay", est vendu chaque année aux enchères lors du marché de Noël, au profit d’œuvres caritatives.

Autres vignes en Seine-Saint-Denis

Le clos des Collines de Gagny : beaujolais, chardonnay et gamay

Le Clos des Collines de Gagny, qui existe en blanc et en rouge, a obtenu une médaille d'or en 2000. Environ quatre cent cinquante pieds de gamay, beaujolais et chardonnay ont été plantés au niveau du 66 rue Contant en 1990. Chaque année son vin est distribué à la Fête des vendanges de Gagny, au parc Courbet, les sommes récupérées étant reversées au Centre communal d’action sociale.

La vigne de Montfermeil

Entre des carrés de céréales, des vergers et des ruches, la vigne de Montfermeil s’étend depuis 2002 dans le Parc Jean-Pierre Jousseaume, ou parc du Sempin. Une association, le Clos Jean-Valjean, a été créée en même temps afin notamment de "perpétuer une tradition éteinte, faute de vignerons, en réalisant chaque année une récolte", d'"organiser des fêtes autour du vin" et "apprendre aux enfants les traditions d’antan".

Le vignoble du Vieux Poirier et le vignoble du Bel Air à Neuilly-Plaisance

Situé au cœur de la zone protégée des Alisiers, sur le Plateau d'Avron, à Neuilly-Plaisance, le vignoble du Vieux Poirier est soigneusement entretenu par l’Association des amis naturalistes des Coteaux d’Avron (ANCA). Il donne un vin blanc issu de cépages de chardonnay planté en 1992. Neuilly-Plaisance compte depuis 1995 un second vignoble, celui du Bel Air. Son propriétaire, Pierre Facon, y produit un crémant pétillant et fait régulièrement visiter ses 600 ceps, tout en expliquant comment tailler la vigne ou comment identifier le cépage à partir de la forme des feuilles.

Vignes de Noisy-le-GrandLa vigne de Noisy-le-Grand : chardonnay, seyval et sauvignon

La vigne de Noisy-le-Grand est constituée d’environ 400 pieds plantés en 1999 dans le Jardin des Artistes. Grâce notamment au travail de la Confrérie du clos Saint-Vincent et d’un ingénieur œnologue, le vin, qui mêle chardonnay, seyval et sauvignon, a été médaillé d’argent des vignes d’Ile-de-France pour son cru 2004.

La vigne de la Féronne Haute à Rosny : chardonnay et Sauvignon

Confrérie de la Féronne-Haute. Seine-Saint-Denis Tourisme ©A.Vila / ENS Louis-Lumière/2015Renouant avec la tradition viticole de Rosny-sous-Bois (La culture de la vigne y est attestée dès le Moyen-Age et jusqu'au XIXe siècle), l'association de la Confrérie de la Feronne Haute s'attache à valoriser le patrimoine viticole de la ville.

C’est à l’emplacement même où était autrefois produit le "petit vin de Rosny", dans le Parc Jean Decesari, à Rosny-sous-Bois, que la vigne de la Féronne Haute, avec ses cépages chardonnay et sauvignon ont été replantés en 2000. Située sur une ancienne carrière de gypse bien exposé en flanc de colline, le clos de la Féronne Haute est un pôle d’animation qui protège et valorise ce patrimoine. Les premières vendanges de ces quelques 1300 de pieds de vigne de cépage Chardonnay ont eu lieu en 2003 avec une production de 115 litres pour atteindre 1 000 litres en 2011 (moyenne 700 litres par an) en plein centre ville de Rosny ! Depuis, membres de l’association Autour de la vigne de la Féronne Haute et de la Confrérie de la Féronne Haute ou simples visiteurs participent aux vendanges et aux diverses manifestations. Découvrez le reportage photo sur les vignes de Rosny-sous-Bois par Aurélien Vila.

Les plants de vignes de Saint-Ouen

Saint-Ouen a renoué avec son passé viticole au début des années 2000. Sur le quai de Seine, 250 pieds de chardonnay ont été plantés par des écoliers et des personnes âgées, sous l’impulsion de la mairie et en partenariat avec le conseil général. Au pied de l’église du Vieux Saint-Ouen, les plants de vignes rappellent que pendant des siècles, Saint-Ouen a été un village de vignerons. Une tradition qui rassemble encore chaque année les Audoniens au moment des vendanges.

Le vignoble du Sausset : chardonnay et pinot noir

Enfin, la plus récente et la plus grande, la vigne du Parc départemental du Sausset a été plantée en octobre 2004. Ses quelques deux mille trois cents ceps de chardonnay et pinot noir font de ce vignoble le deuxième d’Île-de-France. Chaque année, les Séquano-dionysiens peuvent le découvrir et le déguster lors de la Fête de la Vigne et des Saveurs.

Découvrez nos visites gastronomiques et oenologiques


Site par ID-Alizés