Vous êtes ici : Accueil  > 

La Folie-Joyeuse, Hôtel-de-Ville de Montfermeil


Vers 1720, un certain Monsieur Bertin fait édifier un château sur une propriété de Montfermeil existant depuis 1680. En 1755, le marquis de Joyeuse acquiert le domaine et transforme la bâtisse en maison de campagne comme l'exige la mode des folies de cette époque. Celle-ci prend le nom de son propriétaire et devient la "Folie-Joyeuse".

Après la Folie-Joyeuse, la Haute Futaie

Peu de temps avant la Révolution française, la veuve du général Rothe fait l'acquisition du domaine afin d'y abriter ses amours avec son oncle, Richard Dillon, l'archevêque de Narbonne. À la Révolution, Madame de Rothe cède son domaine à Madame de Saint-Germain mais, suite aux événements révolutionnaires, le domaine est délaissé.

Sous l'Empire, le baron André Marie Thomas Caillot de Coqueromont, ancien conseiller au Parlement de Rouen et maire de Montfermeil en 1815 et 1816, reprend la propriété. Après son décès, en 1844, son héritière Madame de Bermonville disperse le domaine.

L'entrée d'honneur de la Folie-Joyeuse est supprimée offrant un nouvel espace nommé la Place d'Armes, l'actuelle place Jean Mermoz. La propriété, en grande partie détruite et reconstruite en 1853 par son nouveau propriétaire François Ferdinand Decaen, devient le domaine de la Haute Futaie. Après avoir appartenu à diverses personnes, le domaine est loti tandis que Monsieur Murat achète la maison et les terrains attenants en 1910. Le domaine est alors transformé en colonie de vacances.

Un Hôtel de Ville pour Montfermeil

Pendant la Première guerre mondiale, les troupes françaises occupent la Haute Futaie qui devient le siège du Secours national, puis du Comité de soutien aux prisonniers de guerre pendant le second conflit mondial.

Vers 1950, les filles Murat, Antonia et Alice, vendent le domaine à Monsieur Zattara qui y installe un pensionnat privé.

Finalement, après la fermeture de l'internat, en 1979, la municipalité rachète la Haute Futaie. Des travaux d'agrandissement et de restauration sont effectués pour y installer la mairie. L'Hôtel de ville de Montfermeil est inauguré en 1982 en lieu et place de la Folie-Joyeuse.

La Folie-Joyeuse, Hôtel-de-Ville de Montfermeil
7 place Jean Mermoz

93370 MONTFERMEIL
48.901705 , 2.571169
La Folie-Joyeuse, Hôtel-de-Ville de Montfermeil, 7 place Jean Mermoz, 93370 MONTFERMEIL

Site par ID-Alizés