Vous êtes ici : Accueil  > Nos visites  > Visite d'entreprise

Aérodynamique Eiffel, Paris


Cette visite vous plongera au c½ur d’un patrimoine historique méconnu et à la découverte d’un instrument scientifique de pointe. L’aérodynamique Eiffel est un laboratoire d’essai en soufflerie permettant d’établir la performance d’un produit, de mettre au point un procédé ou de tester des calculs de résistance au vent. Ce laboratoire, filiale du CSTB depuis 2001, a été crée par Gustave Eiffel en 1912. Vous découvrirez l’ingénieur visionnaire qu’était Gustave Eiffel qui y a réalisé dans un premier temps, des essais sur la résistance des corps simples puis dans les domaines de l'aviation.

Visite Aérodynamique Eiffel

Les premières expériences

À travers ses multiples ouvrages, Gustave Eiffel eut à lutter contre le vent. Afin d’augmenter la capacité de résistance à l’air des édifices, il installa des stations météorologiques pour mesurer le vent. Entre 1903 et 1909, il inaugura les premiers essais aérodynamiques depuis la tour du champ de Mars. Gustave Eiffel mit au point un appareil appelé "appareil de chute", qui lâché depuis le deuxième étage de la tour, coulissait le long d’un câble jusqu’au sol et permettait de déterminer la résistance à l'avancement de corps simples.

Le développement de l'aéronautique naissante lança de nouveaux défis et Gustave Eiffel décida alors de construire une soufflerie, appareil générant un vent artificiel autour d'une maquette fixe. Elle fut construite sur le Champ de Mars en 1909. La principale particularité de cette soufflerie résidait surtout dans la présence d'une chambre d'expériences hermétiquement close, à cheval sur le courant d’air où s'effectuaient les essais, et dans laquelle se tenaient les observateurs. Le cylindre d'air traversait cette chambre, en continuant à avoir ses filets sensiblement parallèles et sans y produire de remous sensibles. Cette architecture est connue sous le nom de "soufflerie de type Eiffel".

Le laboratoire de Gustave Eiffel à Auteuil

Dans l'obligation d'abandonner le terrain du Champ de Mars, Gustave Eiffel se vit contraint de démolir ses installations en 1911. Désireux de continuer ses expérimentations, il construisit une nouvelle soufflerie à Auteuil sur le même principe que la précédente.

Gustave Eiffel continua ses recherches au laboratoire d'Auteuil jusqu'à sa mort en 1923 à l'age de 91 ans. Les essais sur la résistance à l'avancement des corps simples furent complétés par des expérimentations sur les profils d'ailes et d'hélices et aussi sur des maquettes d’avion.

Après 1945, le laboratoire s’est ouvert à l'industrie automobile, au génie civil et à la ventilation. Classée monument historique, la soufflerie ouvre ses installations au monde industriel, exploitant son expérience avec des technologies modernes

Le fonctionnement d’une soufflerie

Une soufflerie permet d’effectuer des tests aérodynamiques, d’observer et de mesurer les effets du vent sur un objet : panneau de signalisation, pont, bâtiment… ou les caractéristiques d’un corps qui se déplace dans l’air : automobile, train, avion…

Il existe une très grande diversité de souffleries ; les dimensions de leur "veine fluide" varient de quelques centimètres carrés à près de 300 m² et les vitesses débitantes, du subsonique au supersonique. L’architecture et les moyens techniques de certaines souffleries permettent de mesurer les bruits aérodynamiques ou encore les paramètres thermiques.

De nombreux tests sont effectués en taille réelle, d’autres se font sur maquettes, par nécessité, notamment pour les ouvrages d’arts, mais aussi pour limiter les coûts des essais. Les caractéristiques de la soufflerie Eiffel (veine d’air de 2 mètres de diamètre et 2,4 mètres de long, vent de 100 km/h), ont permis la mise au point et la réalisation de nombreux tests dans différents domaines : aéronautique, éolien, automobile, ventilation (exutoire de fumée, extracteur de cheminée, mais aussi ventilation de bâtiments industriels), tenue au vent d’ouvrages d’arts… Des tests, menés en "soufflerie numérique", ouvrent de nouveaux champs d’investigations.


Actualités des visites, balades et croisières

De télégraphe aux Buttes-Chaumont

Balades insolites cet été à Paris

En cet été 2020 un peu particulier, nous vous proposons un riche programme de balades insolites estivales à Paris avec un guide. Ces visites en petit groupe respectent les consignes sanitaires post confinement.
Bel été solidaire en Seine-saint-Denis paysage

Le bel été solidaire de la Seine-Saint-Denis

Le département de la Seine-Saint-Denis propose à ses habitants un Bel été solidaire. De nombreuses activités gratuites sont proposées en juillet et en août pour ceux qui ne partent pas en vacances : visites guidées, rallyes photos, ateliers thématiques divers... découvrez le programme complet.
street art avenue

Que faire à Paris en juillet sur le canal de l'Ourcq ?

En quête des bons plans, sorties gratuites en été sur Paris et en banlieue parisienne ? Profitez de notre sélection de bons plans durant le mois de juillet près du canal de l'Ourcq.
Marché aux puces

Tous les week-end les Puces de Paris St-Ouen

Les Puces de Paris St-Ouen ouvrent à nouveau à partir du 15 mai 2020. Un certain nombre de consignes sanitaires sont à observer dont le respect de la distanciation physique et le port du masque est obligatoire.

Inscrivez-vous en ligne

Visite guidée BAN Vol.2 aux Magasins Généraux

Visite guidée BAN Vol.2 aux Magasins Généraux

Vendredi 10 Juillet 2020 (et 5 autres dates)

Visite libre du Conservatoire Citroën

Visite libre du Conservatoire Citroën

Vendredi 10 Juillet 2020 (et 41 autres dates)

A la découverte des grossistes chinois d'Aubervilliers

A la découverte des grossistes chinois d'Aubervilliers

Vendredi 10 Juillet 2020 (et 3 autres dates)

Croisière Afterwork Normand Bar à Huitres

Croisière Afterwork Normand Bar à Huitres

Vendredi 10 Juillet 2020 (et 7 autres dates)

Les cuisines de l'Inde, balade gourmande à La Courneuve

Les cuisines de l'Inde, balade gourmande à La Courneuve

Samedi 11 Juillet 2020 (et 2 autres dates)

Site par ID-Alizés