Vous êtes ici : Accueil  >   > 

Gagny


Au sud-est de la Seine-Saint-Denis, en limite de la Seine-et-Marne, Gagny conserve les traces d’un riche passé sur 683 hectares largement pourvus en espaces verts.

L'origine du nom vient du gallo-romain "Gannus" ou "Gannius", vraisemblablement nom d'un paysan. Ancienne ferme ou villa fortifiée dont l'origine remonte à l'époque gallo-romaine, Gagny est restée jusqu'au XIXe siècle un hameau rural exploité par les paysans et les vignerons. Nobles et riches bourgeois s'y font bâtir châteaux et résidences cossues. Comme l'atteste l'actuel hôtel de ville, demeure édifiée en 1755, les châteaux de Montguichet et de Maison-Blanche.

La construction de la voie ferroviaire entre Paris et Meaux, en 1849, marque le début d'un afflux continu de population. Les ouvriers fuient Paris pour une maison avec jardin. Aujourd’hui, malgré ses 36 100 habitants, Gagny a su conserver son esprit de villages fédérés au sein d’une même communauté. Les pavillons traditionnels constituent encore une large proportion de l'habitat et côtoient subtilement les immeubles sociaux.

Les taxis de la Marne à Gagny

exposition taxis de la Marne - GagnyLe 6 septembre 1914 dans la soirée, mille taxis parisiens, réquisitionnés par le général Galliéni pour transporter les renforts, se rassemblent sur la place de la mairie. À leur bord, cinq mille fantassins du 103e régiment de la 7e division d'infanterie s'apprêtent à partir pour le front. Six jours plus tard, l'avancée des troupes ennemies est stoppée. Gagny entre dans l'histoire. Le taxi de la Marne est d'ailleurs son emblème. Maurice Denis s'inspire, en 1920, de cette bataille pour réaliser une toile marouflée qui surplombe la statue en marbre de Jeanne d'Arc Glorieuse, signée Raoul Larche. Ces deux œuvres sont exposées dans l'église Saint-Germain. On peut également voir à Gagny une chapelle byzantine abritant de superbes icônes.

On peut apercevoir dans le Parc Courbet, d'une superficie de 33 000 m², de vastes pelouses, une végétation luxuriante, la reconstitution d'un temple antique à chapiteaux doriques et une statue dédiée à Vénus ainsi qu'une très belle maison à colombage de style normand, ayant appartenu à la famille Baschet (1887) actuellement en rénovation pour devenir musée d'histoire. Gagny présente un véritable cadre champêtre avec le lac de Maison-Blanche, la Roseraie, ou encore le mail du Chénay. Il ne faut pas oublier de s'arrêter devant le cèdre bicentenaire sur la place du Souvenir-Français.

Gagny pratique


Site par ID-Alizés