Vous êtes ici : Accueil  >   > 

Sevran


Sevran vous séduira par les traces de son passé, des usines Kodak au laboratoire d'Alfred Nobel et du château de la Fossée à la gare de chemin de fer, la première construite en région parisienne.

Sevran, du latin "severanum", domaine de Severus, fait probablement référence à une ancienne ferme gallo-romaine. La plus ancienne mention du village remonte au début du VIIIe siècle. En 1060, les religieux de Saint-Martin des Champs s'y installèrent et accordèrent (il fallut attendre 1563) à tous les habitants un droit de pâturage. Un siècle plus tard, Saint-Vincent de Paul séjourna quelques années à Sevran. La Révolution apporta peu de perturbation.

En 1803, on perce le canal de l’Ourcq ouvert à la navigation en 1822. Le village est envahi par des Prussiens en 1871 qui le saccagent et le brûlent. Après la guerre de 1870, le site va prendre progressivement de l’importance, favorisé par sa situation géographique et par le chemin de fer. Le canal de l'Ourcq n'est d'ailleurs pas étranger à l'expansion de la ville. En 1865, le ministère de la Guerre décide de la création à Sevran d'une poudrerie nationale, aujourd'hui réservée au Musée des poudres. Tout un pan industriel se développe à partir de la fin du XIXe siècle.

Vos pas vous mèneront inévitablement vers les rives du canal. Sevran, à la fin du XVIIIe siècle, n'était encore arrosé que par un ru baptisé la Morée. Au lieu dit le Soucy. Les villageois tiraient de puits généralement peu profonds une eau provenant des "pleurs de la terre". Ce fut une chance lorsqu'il fut décidé que le tracé du canal destiné à approvisionner Paris en eau passerait au sud du village. La société Kodak acheta en 1924 une quinzaine d'hectares pour l'implantation des ateliers et les travaux de développement des photos furent transférés de Paris à Sevran. Mais Kodak quitta définitivement Sevran en mars 1995.

Le Château du fief du Fayet élégante propriété, est caractéristique des demeures de campagne réalisées au XVIIIe. Cette grande maison abrita des hôtes célèbres tel que le général Bonaparte, reçu par les propriétaires du moment lors d'une inspection des travaux du canal de l'Ourcq. Le plus illustre propriétaire du domaine fut Alfred Nobel. C'est aujourd'hui la Mairie. En 1881, Nobel transféra son laboratoire à Sevran. Derrière la demeure, il fit construire dans la cour attenante un bâtiment de briques et de verrières pour en faire son laboratoire. Il le liquida en 1892. Sevran eut la chance de le compter parmi ses habitants pendant douze ans et conserve des vestiges de son séjour. En décembre 1996, la ville a érigé sur une des ses places un monument consacré à Nobel, conçu et réalisé par le sculpteur Khachik Kazan. Ce monument a été baptisé par son auteur l’élévation. C’est un signe, une métaphore de l’espoir de la volonté de paix exprimés par Nobel dans son testament.

Patrimoine naturel et lieu de culte

La construction de la poudrerie de Sevran-Livry fut décidée en 1865 par Napoléon III. Elle fonctionna tout juste un siècle, de 1873 à 1973 et compta jusqu’à 3300 ouvriers. C’est aujourd’hui le Musée de la Poudrerie qu’on découvre au détour d’une allée dans le parc forestier. Il y travailla à l’invention d’une poudre à canon moderne, destinée à remplacer la poudre noire. Le gouvernement français refuse d’approvisionner les armées avec cette poudre et Nobel fera finalement affaire avec le gouvernement italien, qui à l’époque, fait partie de la triple alliance dirigée contre la France. Une violente campagne de presse conduisit le chimiste à quitter l’Hexagone en 1891 pour s’installer en Italie.

En 1891, le groupe américain Westinghouse acquiert cinq hectares du bois du Rois et du bois de Rougemont à Sevran pour y construire une usine de fabrication de freins ferroviaires. Cette implantation attire tant de monde que la municipalité décide la construction d’un nouveau quartier, Freinville. Sous l’appellation de "baleine" se cacha le premier simulateur ferroviaire, peu avant 1900. La création de ce nouveau quartier comportait l’édification d’une église, Sainte-Elisabeth de Hongrie. Des sondages archéologiques ont détecté à cet emplacement un sanctuaire funéraire mérovingien. L’église Saint-Martin, elle, date de 1551, mais ses bas-côtés ne seront construits qu’en 1935. Lors de la terrible guerre de 1870, les Prussiens profanent le sanctuaire, se lavent dans la cuve baptismale du XVIIIe siècle et utilisent le maître-autel comme table à manger. En 1981, un incendie à ravagé la première travée.

Le fief de la Fossée, cité dès 1552, possède à l’origine une ferme et des bâtiments attenants. Le château actuel est une construction du début du XIXe siècle, qui abrita la maison de convalescence des gardiens de la paix.

Organisez votre visite dans la ville : Trouver un hôtel proche de Sevran ou consultez notre liste de tables pour déjeuner ou dîner.

Des visites et activités à proximité de Sevran

Consultez notre calendrier de visites thématiques tout au long de l'année à proximité de Sevran. Visite d'usine, balade dans un quartier, atelier cuisine, balade en bateau, les idées ne manquent pas pour découvrir Paris et les différentes villes de la région Ile-de-France.


Inscrivez-vous aux visites

Visites guidées de la Basilique Saint-Denis

Visite guidée basilique St Denis

Site par ID-Alizés