Vous êtes ici : Accueil  > Patrimoine

La Petite Prusse


Pour le petit village rural d’Aubervilliers, l’afflux des premières populations immigrées germanophones dans le quartier des 4 chemins au courant du 19ème siècle marque fortement la construction d’une identité nouvelle de commune industrielle, urbanisée et cosmopolite, caractéristiques que le siècle suivant s’est chargé de confirmer jusqu’à nos jours. Aubervilliers à l’heure de la révolution industrielle, connais un passage du rural à l'urbain.

Voyage au pays des Mangas
Voyage au pays des Mangas
Mercredi 29 Juin 2022 (et 5 autres dates)

Belleville, la Chinoise
Belleville, la Chinoise
Vendredi 01 Juillet 2022 (et 2 autres dates)

L'Inde à Paris en famille
L'Inde à Paris en famille
Samedi 02 Juillet 2022 (et 3 autres dates)

La culture nippone à Paris
La culture nippone à Paris
Samedi 02 Juillet 2022 (et 3 autres dates)

Balade Ciao Italia à la Courneuve
Balade Ciao Italia à la Courneuve
Samedi 02 Juillet 2022

Voyage dans la culture indienne à Paris
Voyage dans la culture indienne à Paris
Samedi 09 Juillet 2022 (et 1 autre date)

Voyage de l'Inde au Tibet
Voyage de l'Inde au Tibet
Samedi 09 Juillet 2022

Comment la ville s’est construite sur ce territoire (1834 /1874)

Famille de maraîchers de la Plaine des vertusComme beaucoup de communes de la petite couronne, Aubervilliers a longtemps été un domaine rural. Le village est jusqu'au XIXe siècle peuplé d'agriculteurs. La proximité des marchés de Paris favorise la culture maraîchère, notamment dans la Plaine des vertus, célèbre pour ses oignons et légumes divers. Dès 1830, la vie de ce petit bourg évolue en fonction de l’industrialisation naissante.

Le développement démographique sur ce territoire commence avec l’arrivée de populations immigrées venues de l'est et du nord de la France et des pays limitrophes. La majorité de ces migrants arrive de la Lorraine, mais aussi de Belgique, du Luxembourg, d’Allemagne et de Suisse. On compte également des Alsaciens, beaucoup plus nombreux du côté de Pantin. Suivront par la suite les Bretons, les Espagnols et les Italiens, par vagues successives. Ce brassage de population perdure encore aujourd’hui et constitue sans aucun doute une des richesses de la ville.

Ces populations ne parlent pas le français, mais des langues germaniques, ce qui vaut au quartier son surnom de "Petite Prusse".

Les frontières et la construction du quartier

Porte et Route de Flandre. Service des archives AubervilliersLa "petite Prusse" se construit de part et d’autre de la Route de Flandre (RN2) qui constitue depuis le Moyen-Âge l’axe de communication entre Paris et le nord de la France et de l’Europe.

Elle ne s’arrête pas aux frontières communales et se développe sur les territoires d’Aubervilliers, de Pantin et de l’actuel 19ème arrondissement de Paris.

Elle est déterminée par le besoin croissant de main d’œuvre des différentes industries qui s’implantent sur le territoire. Entre autres, les Abattoirs de la Villette et les nombreuses activités dérivées qu’ils génèrent (graisses, cosmétiques, emballages divers), les aciéries de Longwy, les industries du verre et du textile.

Le Fort d'Aubervilliers

Le Fort d’Aubervilliers est construit en 1843. Il fait partie des ouvrages décidés en 1840 par Thiers afin de protéger Paris et, le cas échéant, de mater les rebellions. Il servira notamment à la répression de la Commune de Paris.


Site par ID-Alizés