Vous êtes ici : Accueil  > 

Musée d'art et d'histoire de la Psychiatrie


Musée de la SERHEP

La SERHEP, Société d'Études et de Recherches Historiques en Psychiatrie, ouvre au public tous les vendredis, toute l'année, les portes de son petit Musée d'art et d'histoire de la Psychiatrie où l'on peut admirer entre autres les folles machines à guérir les esprits tourmentés. La SERHEP construit et déconstruit inlassablement l'histoire de la psychiatrie, des sociétés et des idées, stimule et produit travaux et créations. Elle guide et reçoit les visiteurs de Ville-Evrard et a fait des Journées du Patrimoine l'occasion d'un rendez-vous toujours réussi entre la psychiatrie, ses historiens et le public.

L'asile de Ville-Évrard fête ses 150 ans en 2018.

Faire l'histoire de la psychiatrie et de Ville-Evrard

L'établissement de soins psychiatriques de Ville-Evrard modifiant son occupation du site historique va en délaisser une partie. La sauvegarde de tout ce qui permet de faire l'histoire de la psychiatrie et de Ville-Evrard, le recueil des objets, des documents, des témoignages, sont aujourd'hui une urgence absolue. Il ne s'agit pas d'être nostalgique de l'asile : la transformation qui s'annonce peut être l'occasion, en développant les activités de la SERHEP sur le site de Ville-Evrard d'offrir une réelle interface entre la psychiatrie, la ville, le monde de la recherche et des arts. La psychiatrie, pas plus que la société n'avanceront sur le terrain des troubles psychiques sans s'adosser à un retour sur l'histoire, – même et surtout celle de l'incompréhension. La SERHEP déploie tous ses efforts pour qu'il y ait dans le futur Ville-Evrard, une véritable "Cité des Esprits", pour qu'enfin existe la ville de Ville-Evrard : un carrefour d'idées, de créations, de recherches et de manifestations, un lieu fédérateur et attractif.

Découvrez notre visite pour les groupes de l'ancien asile de Ville-Evrard et son domaine.

En savoir plus sur l'Art Brut des patients en psychiatrie.

La Grande Guerre : le patrimoine des patients malades et l'art

Une horloge qui sonne des "heures sereines" fabriquée par un malade pour le docteur Maxime Dubuisson, médecin-directeur de l’asile de Saint-Alban pendant la guerre de 14-18. Demande de souscription pour la restauration de l'Horloge Bonnafé.

Musée d'art et d'histoire de la Psychiatrie
SERHEP
202 avenue Jean-Jaurès

93330 NEUILLY-SUR-MARNE
48.858976 , 2.5509195
tel tel : 01 43 09 34 78
Musée d'art et d'histoire de la Psychiatrie, SERHEP 202 avenue Jean-Jaurès, 93330 NEUILLY-SUR-MARNE

Site par ID-Alizés