Vous êtes ici : Accueil  > 

Art brut, une riche histoire en Seine-Saint-Denis


  • Art brut galerie abcd montreuil
  • art brut à la galerie abcd
  • galerie abcd
  • galerie abcd
  • galerie abcd

L'art brut dispose en Seine-Saint-Denis (93) de deux lieux majeurs dans la production, la diffusion et la compréhension de cet art.

Art Brut, la création à l'état pur.

L'Art brut parfois appelé aussi "art des fous" ou Outsider Art est décrit dans un premier temps par Jean Dubuffet en 1945 comme « des ouvrages exécutés par des personnes indemnes de culture artistique [... ] de sorte que leurs auteurs y tirent tout (sujets, choix des matériaux mis en œuvre, moyens de transposition, rythmes, façons d'écriture, etc.) de leur fond et non pas des poncifs de l'art classique ou de l'art à la mode ». On observe depuis plusieurs années un réel engouement pour cette forme d'expression « Les gens sont lassés de l'art contemporain officiel, ultraconceptuel et élitiste, pour lequel il faut avoir les codes. L'art brut au contraire est éminemment humain, et nous ramène à la question du sens. C'est un art qui nous montre la face cachée de ce que nous sommes. Chaque œuvre est un questionnement, et c'est cela qui nous touche tant. »1

C'est en Seine-Saint-Denis (93) que deux lieux majeurs de l'art brut cohabitent sur des territoires et dans des optiques très différents, mais qui donnent à voir et à réfléchir chacun à leur manière sur la place de la folie dans l'art et au-delà sur la place des fous dans la société.

Une formidable collection d'art brut à Montreuil

La galerie ABCD regroupe une des plus importante collection d'art brut en France à l’initiative de Bruno Decharme, pour ce passionné « l'art brut relève d'une vision intérieure, qui, dans sa fulgurance et sa justesse éblouit. Rien à voir avec l'art thérapie, démarche thérapeutique et occupationnelle. »

Autour des quatre premières lettres de l’alphabet (abcd : art brut connaissance & diffusion), réunissant des regards aussi divers que ceux d’écrivains, de psychiatres, psychanalystes, d’historiens de l’art, de philosophes et d’amateurs passionnés, un groupe de recherche s’est progressivement constitué. Un pôle de réflexion dont les travaux prennent corps à travers des publications, des expositions, des films et des enquêtes sur le terrain.

La galerie installée à Montreuil (93) propose des expositions et s'ouvre sur rendez-vous aux visiteurs qui en font la demande.

En octobre 2014, une grande exposition sur l'art brut à la Maison Rouge a mis en avant la formidable collection de la galerie.

Si Art brut et Art thérapeutique sont effectivement bien distincts, les frontières ne sont parfois pas aussi tranchées que l'on veut le croire. L'artiste interné peut aussi en dehors de ces ateliers laisser libre-court à sa création spontanée. Il est intéressant de noter qu'une partie importante de la collection d'art brut du Lam à Villeneuve d’Ascq est issue de l'hôpital de Ville Evrard.

L'hôpital de Ville Evrard à Neuilly-sur-Marne (93)

L'hôpital psychiatrique de Ville-Evrard se situe dans un magnifique parc de 70 hectares, de petits pavillons accueillent patients et ateliers. L'établissement de Ville Evrard propose à ses patients l'accès à des ateliers de création artistique. À travers ces ateliers, les médecins pratiquent ce que l'on nomme « l'art thérapie », concept né dans les années 30 qui s'est propagé en France à la fin de la seconde guerre mondiale. Le docteur Danielle Gatzler, psychiatre et art-thérapeute explique ainsi sa démarche « Il existe autant de théories différentes que d'arts thérapeutes. Il n'y a pas une seule façon de voir les choses […] On ne peut pas être art-thérapeute sans soi-même être artiste. Le but de l'art-thérapie est d'amener le patient à se reconnaître comme sujet. Différents ateliers sont propres à chaque patient : peinture, sculpture, musique, poésie, théâtre, écriture... Chaque personne a son cheminement personnel, mais s'appuie sur le groupe. Il est intéressant d'entendre les patients parler de leurs œuvres. On impose parfois une petite contrainte, sur lequel le patient va s'appuyer » mais « l'art peut aussi être dépersonnalisant. Il n'est pas forcément positif. Il faut voir en fonction de chacun »2.
Au-delà de la création, le passage à la monstration participe au travail thérapeutique. Des expositions sont régulièrement ouvertes au public pour montrer ce travail.

1 Martine Lusardy directrice de la Halle Saint-Pierre dans Télérama Sortir 23 au 29 octobre 2013.
2 citation issue de la revue Keith.

L'art fait partie intégrante de l'identité du territoire du Nord-Est Parisien dans de multiples domaines : street art, cinéma, cirque, art contemporain, spectacle vivant...

Lundi 28 Octobre 2013 - 18:54

Inscription à la newsletter

Inscrivez-vous à notre bulletin d'information grand public pour recevoir directement par courrier électronique l'actualité du tourisme, les visites exclusives et nouveautés, ainsi que des idées de loisirs, sorties et spectacles et bons plans à venir en Île-de-France.

* Champs obligatoires

Partagez


Site par ID-Alizés