Vous êtes ici : Accueil  > 

L'aéroport du Bourget, aérodrome du retour des déportés des camps en 1945


Ouvert en 1919, il fut le premier aéroport civil de Paris et resta le seul jusqu'à la construction de l'aéroport d'Orly. C'est depuis l’aérodrome du Bourget que s’illustrèrent les pionniers de l’aviation civile (entre autres, Charles Lindbergh, Nungesser et François Coli). L'aérogare historique est signée par l'architecte Georges Labro à l'issue d'un concours organisé par le ministère de l'Air en 1935. Il est inauguré le 12 novembre 1937 pour l'exposition internationale tenue à Paris ; il est sérieusement endommagé pendant la Seconde Guerre mondiale. L’aérodrome accueille à partir d’avril 1945 le retour des déportés internés dans les camps de concentration allemands et rescapés des centres de mise à mort situés en Pologne. Ceux qui sont rapatriés par avions sont souvent les plus atteints, mais certaines personnalités politiques rentrent aussi plus rapidement en atterrissant au Bourget. Beaucoup de rapatriés reviennent aussi en train dans les gares parisiennes (celle d’Orsay notamment). Des déportés libérés en zone soviétique sont également regroupés à Odessa et reviennent en bateau par Marseille. Le site continue à servir d'aéroport civil jusque dans les années 1970. Aujourd'hui, il abrite la collection du Musée de l'air et de l'espace.


Extrait de l'étude "valorisation et mise en réseau des lieux de mémoire de l'internement et de la déportation en Seine-Seine-Denis", réalisée par Topographie de  la mémoire (Anne Bourgon, Hermine de Saint-Albin et Thomas Fontaine).

Auteur : Anne Bourgon

Aéroport du Bourget
Musée de l'Air et de l'Espace
Aéroport de Paris - Le Bourget BP 173

93350 LE BOURGET
48.946587 , 2.434618300000011
Aéroport du Bourget, Musée de l'Air et de l'Espace Aéroport de Paris - Le Bourget BP 173, 93350 LE BOURGET

Site par ID-Alizés