Vous êtes ici : Accueil  >   > 

Le Musée Pierre Cardin


Pierre Cardin a mis sa vie en musée pour "laisser une trace". Sous la lumière d'une verrière, 130 mannequins vêtus des modèles les plus emblématiques de son style alignés sur deux niveaux le long des murs, illustrent la "vie de travail" de ce couturier souvent avant-gardiste. Manteau gris boutonné de noir, tailleur beige à col bénitier dans le dos, manteau coquelicot plissé, robe-manteau crème... Une dizaine de pièces résumant les débuts de Pierre Cardin, un des premiers employés, en 1946, de la maison Christian Dior.

Plus loin débute "la période plus cosmos" des années 1965 - 70 : robe imprimée de grands motifs géométriques colorés, ou découpée de deux trous ronds d'où émergent les seins, tailleur rouge dont la coupe dessine des mamelons pointus. "Cela a quand même plus de 40 ans, c'était provocant", souligne Cardin convaincu que "Jean-Paul Gaultier et tous les autres" ont repris ses idées.

Les combinaisons-pantalons dessinées pour les athlètes des Jeux Olympiques de Munich (1972) voisinent avec de courtes jupes de vinyle noir ou rouge, des robes chasubles, d'autres en métal ou aux reliefs moulés. Les robes du soir ou de cocktail dessinent de longues silhouettes noires, aux cols et plastrons d'acier inspirés par les pare-chocs des automobiles Citroën et réalisés par un carrossier, ou au contraire éclatent de couleurs vives et en 3D, avec des pliages, des lanières, des volumes gonflés. Plusieurs dizaines d'accessoires sont également exposés : chapeaux, chaussures, lunettes, bijoux (en émail, métal, plastique, vinyle), ceintures, masques. Le musée compte 600 à 700 vêtements dans ses réserves.

Petit historique du Musée Pierre Cardin

En 1945, Pierre Cardin arrive à Paris où il rentre chez Paquin, puis chez Schiaparelli. Il rencontre Jean Cocteau et Christian Berard, avec lesquels il réalise de nombreux costumes et masques pour plusieurs films tels que "La Belle et la Bête". En 1946, il entre chez Christian Dior. Dans les années 1950, Pierre Cardin ouvre deux magasins et présente sa première collection "Robes Bulles" qui est un triomphe.En 1958, il recoit le prix des "Jeunes dessinateurs" de la ville de Boston (USA).

Pendant les années 1960, Pierre Cardin va créer la première collection de Prêt-à-Porter masculin et un prix Pierre Cardin sera créé pour le meilleur dessinateur de l'année de l'école de Stylisme Bunka Fukuso. En 1966, il reçoit le prix du "Rouet d'or" en Allemagne. A la fin des années 1960 et au début des années 1970, Pierre Cardin ouvrira trois magasins. Les années 1970 ont été des années de récompense. Pierre Cardin recevra quatre prix : le prix de l'EUR (oscar du cinéma italien), le prix "Basillica Palladiana", deux fois le "Dé D'Or" et enfin le diplôme "Prestige du tourisme". A la fin des années 1970, il ouvrira cinq magasins dont un de meubles "Evolution".

Les années 1980 sont une période riche pour Pierre Cardin. Il reçoit encore de nombreux prix comme l'Orchidée d'Or, le Dé d'Or. Il sera plusieurs fois récompensé par la France en recevant par exemple les insignes de Chevalier des Arts et des Lettres. Durant cette période, Pierre Cardin s'ouvre sur de nouveaux horizons comme la décoration intérieure, la cuisine, le parfum ou les bijoux. Pendant les années 1980, il ouvrira plus d'une dizaine de boutiques et de restaurants. Pendant les années 1990, le succès de Pierre Cardin ne cesse d'augmenter. Il ressort des parfums, propose une marque de maquillage, ouvre plus d'une dizaine de magasins et de restaurants et devient Ambassadeur Honoraire pour l'UNESCO. Il sera encore décoré plusieurs fois (l'Ordre du Trésor Sacré par exemple).

Dans les années 2000, Pierre Cardin lancera plusieurs magazines comme le magazine Imprévu. Il sera plusieurs fois décoré et recevra plusieurs prix comme le Prix Star Etoile du Savannah Calloge of Art and Design. En 2004, un hommage lui est rendu au Printemps Haussman avec des défilés et différents évènements. En 2006, un musée, nommé "Passé-Présent-Futur" est ouvert où il est possible d'y voir plusieurs de ses œuvres. Il continuera à ouvrir des magasins et des restaurants à travers le monde mais beaucoup moins que dans les années 1990.

Informations pratiques pour visiter les collections Cardin

La Collection présentée depuis plusieurs années à Saint-Ouen (bd Victor Hugo) est désormais installée dans le 4ème arrondissement de Paris depuis le 13 novembre 2014.

Horaires pour les visiteurs individuels
du mercredi au vendredi de 11h à 18h
le samedi et dimanche de 13h à 18h

Renseignements
5 rue St Merri - 75004 Paris (non loin du Centre Georges Pompidou)
Tél. : +33(0)1 42 76 00 57

Accès
Métro (ligne 11) station : Rambuteau
bus 38 station : Georges Pompidou


Inscrivez-vous aux visites

Visites guidées de la Basilique Saint-Denis

Visite guidée basilique St Denis

Site par ID-Alizés