seine saint denis

Basilique Cathédrale de Saint-Denis

Basilique royaleChef-d’œuvre de l'art gothique et dernière demeure des rois de France. L'ancienne abbaye de Saint-Denis regroupe sur des siècles l'histoire artistique, politique et spirituelle de la France. Découvrez la basilique cathédrale, joyau de l'art gothique et demeure des rois de France.

Information aux visiteurs de la Basilique Cathédrale

Le chœur liturgique de la cathédrale est actuellement entouré d’une haute palissade pour permettre sa réfection jusqu’en octobre 2015. Il n’est donc pas visible. Ces travaux (du lundi au jeudi actuellement) pourront entraîner parfois des désagréments sonores au cours de votre visite. Par ailleurs, l’espace archéologique de la crypte et  la fosse d’inhumation de saint Denis, huit gisants de la commande de Saint Louis, le tombeau du roi Dagobert ne sont actuellement pas visibles, mais les 60 autres tombeaux sculptés le sont.

Plan Vigipirate : Dans le cadre du plan Vigipirate, nous ne pouvons accepter les personnes avec des bagages de plus de 40 cm x 30 cm. À l’entrée de la nécropole royale, les agents du monument vous demanderont d’ouvrir vos sacs.

Accès : la station de métro Basilique de Saint-Denis est fermée pour travaux du 3 au 30 août 2015.



La nécropole des rois de France

Dès le haut Moyen-Age, le monastère dionysien a su lier son destin à celui de la royauté s’affirmant peu à peu comme le tombeau privilégié des dynasties royales à la faveur du culte de saint Denis. Quarante-deux rois, trente-deux reines, soixante-trois princes et princesses, dix grands du royaume y reposèrent. Des mérovingiens avec Dagobert, en passant par les carolingiens tels que Pépin Le Bref, jusqu’aux Bourbons, avec les priants de Louis XVI et Marie-Antoinette, la nécropole royale de Saint-Denis fut le témoin privilégié de l’histoire de France.

Gisants et tombeaux médiévaux

Avec plus de 70 gisants et tombeaux monumentaux, la nécropole de la basilique s’impose aujourd’hui comme le plus important ensemble de sculptures funéraires du XIIe au XVIe siècle. La cathédrale basilique de Saint-Denis accueille les effigies funéraires d’illustres figures telles que François Ier, ou Catherine de Médicis, et d’autres moins connues comme Bertrand du Guesclin, serviteur de la couronne, Jean et Blanche de France, enfants de Saint-Louis ou encore Louis X Le Hutin.

La Basilique va-t-elle reconstruire sa flèche ?

Basilique avec la tour et flèche nordLe projet de reconstruction de la tour et de la flèche nord de la basilique Saint-Denis est lancé. Le 1er mars 2013, le Maire de Saint-Denis a lancé ce projet en s'appuyant sur les expériences réussies de l'Hermione, la frégate de La Fayette à Rochefort et du château de Guédelon dans l'Yonne. La tour et la flèche seront reconstruit selon les plans de François Debret, architecte qui avait été en charge de la restauration de la Basilique au XIXe siècle. En savoir plus sur la reconstruction de la flèche.

Le retour des rois

En 1793, les révolutionnaires s'attaquent aux symboles de la monarchie mais la basilique échappe à la destruction totale. En 1806, Napoléon Ier ordonne la restauration du bâtiment. Puis Louis XVIII restitue à l’abbatiale son rôle de nécropole. Les travaux de restauration se poursuivent tout au long du XIXe siècle et sont dirigés par les architectes Debret puis Viollet-le-Duc à partir de 1846. En 1966, la basilique devient cathédrale, siège de l’évêché de Saint-Denis.

L’église s’élève sur l’emplacement d’un cimetière gallo-romain, lieu de sépulture de saint Denis martyrisé vers 250. Outre une crypte carolingienne, vestige de l’édifice consacré par Charlemagne en 775, la basilique conserve le témoignage de deux bâtiments déterminants pour l’évolution de l’architecture religieuse : le chevet de Suger (1144) avec un nouvel art gothique et la partie reconstruite, sur la demande de Saint Louis, avec un transept d’une ampleur exceptionnelle pour accueillir les tombeaux royaux. La guerre de Cent Ans, les guerres de Religion, les troubles politiques contribuent au déclin de l’abbaye de Saint-Denis bien avant que la Révolution ne le précipite.

Visite individuelle de la Basilique

La visite libre ; formule simple, elle permet de découvrir la basilique à son rythme et à son gré. Un document de visite en français, anglais, allemand, espagnol, italien, portugais, russe et japonais est à disposition, gratuitement. Ces plaquettes sont complétées par de nombreux panneaux d’informations disposés dans tout le circuit de visite.

Visite commentée et audioguide

Une visite commentée en français d'une durée de 1h30 est organisée tous les jours (du lundi au samedi à 11h et 15h00, le dimanche à 12h30 et 15h). La visite audio guidée permet une visite originale, à la carte, d'une durée environ 1h15. (Les audioguides sont proposés en français, anglais, allemand, espagnol et italien).

Évènements

La Basilique organise régulièrement des expositions, concerts, animations pour enfants pendant les vacances scolaires : ne manquez pas les journées du patrimoine ou le festival de Saint-Denis.

Centre des monuments nationaux
Basilique cathédrale de Saint-Denis
1, rue de la Légion d'Honneur 93200 Saint-Denis
tél: 01 48 09 83 54
fax: 01 48 09 82 80

Paroisses de Saint-Denis

Inscrivez-vous aux visites

Groupes et scolaires

Le service pédagogique de la basilique propose toute l’année aux groupes scolaires ou centres de loisirs des ateliers et animations, avec des animateurs du Patrimoine.

La Basilique de Saint-Denis est ouverte à tous, elle est accessible aux personnes en fauteuil et a obtenu le label Tourisme et handicap pour l’accueil des visiteurs déficients auditifs et déficients intellectuels. Des visites adaptées peuvent être proposées toute l’année pour toutes les situations de handicap. Consultez la page dédiée aux visites de groupes et scolaires pour de plus amples informations.

Site par ID-Alizés