seine saint denis
A voir absolument A l'affiche Nos visites

Les funérailles royales

Tombeau de Louis XII et Anne de Bretagne. Oeuvre des Giusti, artistes florentins. XVIe siècle. P. Lemaître © CMN C'est probablement de la cérémonie des funérailles que naît l'invention des monuments de style Renaissance à deux étages. A la mort du souverain, on réalise, de Charles VI à Henri IV, une effigie funéraire du roi avec un visage en cire à qui l'on donne, plusieurs fois par jour, des repas solennels. Disposé sur un lit de parade, ce mannequin représente la permanence de la monarchie. Le jour de l'inhumation, le cercueil est placé à l'intérieur d'un catafalque et l'effigie sur la plate-forme supérieure. Ainsi le tombeau de Louis XII et d'Anne de Bretagne traduit en marbre les architectures éphémères des funérailles.

Cénotaphe de Henri IV, aujourd'hui dans la chapelle des Bourbons. P.Lemaître © CMNLes trois tombeaux à deux étages de Louis XII, François Ier et Catherine de Médicis sont construits selon le même modèle : en bas, les corps, le plus souvent représentés de manière macabre, les "transis" ; en haut, les âmes sereines qui prient pour s'élever vers Dieu.

Alors que les corps royaux des souverains médiévaux et de la Renaissance étaient inhumés, directement, sous les monuments sculptés, les Bourbons, dès Henri IV, furent inhumés dans la partie centrale de la crypte aménagée en caveau des Bourbons. Tous ces souverains reposaient dans de simples cercueils de plomb entourés de bois.

À lire également : le mystère de la tête d'Henri IV



<<  L'apport fondamental de Saint Louis  |  Reines et princesses à Saint-Denis  >>

Visites guidées

Plus de visites du patrimoine

Site par ID-Alizés