seine saint denis
A voir absolument A l'affiche Nos visites

Entre Paris et Saint-Denis

D’après les anciens récits, Denis aurait été martyrisé à Paris et enterré à Saint-Denis.

Le lieu du martyre

Les premières Passions de saint Denis sont unanimes pour situer le lieu de son martyre à Paris, à environ six milles romains de son lieu de sépulture, ce qui correspond de fait aux quelque neuf kilomètres qui séparent aujourd’hui le centre de Saint-Denis de l’île de la Cité. Seul l’auteur anonyme de la Vie de sainte Geneviève prétend au contraire que Denis a été décapité à l’endroit même où il fut enterré (fig.6).

Ce positionnement s’explique sans doute par le contexte : à la fin du Ve siècle, Geneviève, partisane des Francs de Clovis, occupe une fonction élevée dans la cité de Paris. Or, l’évêque appartient au camp opposé du général romain Syagrius, allié aux Wisigoths. Avant la victoire de Clovis contre Syagrius (486), Geneviève avait tout intérêt à empêcher que le culte de Denis ne se développe dans Paris sous le contrôle de l’évêque. Si le martyre a eu lieu à Saint-Denis et non à Paris, la basilique de Saint-Denis peut conserver son monopole sur le culte.

Le lieu de sépulture

Dans cette logique, les récits anciens insistent sur le statut particulier de Saint-Denis : un champ cultivé relevant de la propriété d’une aristocrate païenne, selon la Passion. C’est du nom de celle-ci, Catulla, que dérive l’ancien nom de Saint-Denis, Catullacum, devenu en 520 le vicus Catulacensis, comme l’appelle la Vie de sainte Geneviève. D’après la légende, c’est là que Catulla aurait dissimulé les corps des trois martyrs (fig.7, ci-contre). Le sanctuaire édifié ensuite sur leurs tombes par des chrétiens pouvait donc être considéré comme une propriété privée. Toutefois, l'évêque de Paris entendait bien exercer son contrôle sur ce culte en plein essor et en assurer aussi la promotion à Paris même. Dès l’époque mérovingienne, des tensions opposent le clergé parisien et les desservants de la basilique à propos du culte de saint Denis. C’est grâce au soutien royal que la basilique parvient finalement à faire valoir ses droits : à partir du début du VIIe siècle, elle devient un puissant monastère placé sous la protection des rois Clotaire II et Dagobert Ier. Elle entretient des liens étroits avec le palais de Clichy, tout proche, devenu la résidence favorite de la cour royale. Le roi Dagobert multiplie les donations en faveur des moines et embellit la basilique (fig.8) dans laquelle il choisit de se faire enterrer. En 639, il ignore qu’il inaugure ainsi une longue tradition de sépultures royales à Saint-Denis.

Des solutions de compromis

Dans ce contexte, une nouvelle version de la Passion de Denis est rédigée avant la fin du VIIe siècle. Pour tenter de résoudre la contradiction relative au lieu du martyre, l’auteur prétend que la décollation de Denis et de ses compagnons (fig.9) aurait eu lieu sur une colline située entre Paris et Saint-Denis, que le troisième biographe, l’abbé Hilduin de Saint-Denis, de 814 à 840, identifiera – contre toute vraisemblance – à Montmartre, le “Mont du martyre”. Cependant, les servants de la basilique craignent toujours que l’évêque de Paris n’ait l’idée de faire transférer les précieux corps dans une église parisienne. Telle est sans doute l’origine de la fameuse légende selon laquelle Denis, après sa décollation se serait emparé de sa tête et aurait parcouru plusieurs kilomètres pour se rendre à Saint-Denis, indiquant par ce miracle sa volonté de se faire ensevelir en ce lieu.


Figure 6 :
Le martyre de Denis, Rustique et Éleuthère.
Guillaume Crétin, Chroniques françaises (début du XVIe s.)
Ms. Paris, Bibl. Nat. fr. 2819, fol.24
 


Figure 8 :
Le roi Dagobert reconstruit la basilique de Saint-Denis.
Grandes chroniques de France (1471),Robert Testard
Ms. Paris,Bibl.Nat. fr. 2609, fol. 60v.
 


Figure 9 :
Martyre de saint Denis.
Jean Le Noir, Bréviaire de Charles V, 13 64-1370 ?
Ms. Paris, Bibl. Nat. 1052, fol. 359v.
 



 De Denis de Paris à Denys l'aréopagite  >>

Visites guidées

Plus de visites du patrimoine

Le nouveau Tribunal de Paris signé Renzo Piano

Le nouveau Tribunal de Paris signé Renzo Piano

Mardi 22 Octobre 2019 (et 9 autres dates)

Aux Belles Poules, une ancienne maison close des années 20

Aux Belles Poules, une ancienne maison close des années 20

Mercredi 23 Octobre 2019 (et 5 autres dates)

Site par ID-Alizés