seine saint denis
A voir absolument A l'affiche Nos visites

Trésors et regalia

Le trésor de la basilique, ensemble hétéroclite d'objets destinés au culte et d'objets de collections légués par les abbés fortunés ou les rois, est un des plus importants du Moyen Âge.

Sacre de Marie de Médicis, épouse d'Henri IV, à Saint-Denis, le 13 mai 1610Pour Suger, le trésor est la parure de l'église. Il est un moyen d'accès privilégié à la divinité par la transformation qu'opère la beauté sur les âmes. L'amour de Suger pour le beau, les pierres précieuses, l'or et l'antique le conduit à enrichir considérablement ce trésor. A l'entrée du ch½ur actuel, se trouvait une croix de près de sept mètres de hauteur sur laquelle était disposé un Christ en argent doré. Lors des cérémonies, les chapelles, aujourd'hui décorées de retables du XIIIe siècle, étaient parées de reliques et d'objets liturgiques précieux, comme le vase d'Aliénor d'Aquitaine, l'aigle de Suger ou la baignoire en porphyre de Charles le Chauve, conservés au musée du Louvre. Mais ces objets liturgiques étaient aussi des réserves monétaires. Ainsi au XIVe siècle, un abbé de Saint-Denis n'hésita pas à faire fondre un saint Jean en or afin de payer les services du boucher de l'abbaye.

Les "regalia", c'est-à-dire les symboles du pouvoir royal utilisés pour les sacres des rois, les couronnes, les sceptres ou les mains de justice, étaient aussi déposés dans le trésor de l'abbaye.

Plusieurs pièces exceptionnelles de ce trésor, en partie fondues en 1793 et sous Napoléon, sont aujourd'hui conservées au musée du Louvre, au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque Nationale et dans des musées étrangers.

Au XIXe siècle, Louis XVIII commanda de nouveaux objets pour servir d'insignes de la royauté lors des cérémonies funèbres. Ils sont exposés dans une chapelle de la basilique.



<<  Reines et princesses à Saint-Denis  |  La Révolution  >>

Visites guidées

Plus de visites du patrimoine

Site par ID-Alizés