seine saint denis
A voir absolument A l'affiche Nos visites
L'été à Paris

Sarah Guem et Sarah Ourahmoune, Marko 93

Marko 93 est un artiste français, né en 1973. Il vit et travaille à Saint-Denis (93). Il a réalisé deux oeuvres pour le parcours d'artistique, le portrait de la danseuse hip-hop Sarah Guem et celui de Sarah Ourahmoune, championne olympique en 2016.


Sarah Ourahmoune -Marko 93 © Seine-Saint-Denis Tourisme

Marko 93

Marko93 trace ses premiers traits sur les murs de la ville qui l’a vu grandir, Saint-Denis. A la fin des années 1980, au moment où le mouvement Hip Hop émerge et s’ancre rapidement dans les périphéries des grandes villes, Marko 93 adopte le graffiti comme moyen d’expression. Terrains vagues, voies de chemin de fer, murs de cités  sont les lieux où il livre des tranches de vie de cette banlieue. Le début des années 2000 marque un tournant, son art s’affirme. S’appropriant effets de persistance rétinienne, Marko 93 réinvente, perfectionne popularise le procédé du light-painting effleuré par Man Ray et Picasso sur photographie en construisant ses premiers tableaux faits de gestes, de couleurs et de lumière. Il multiplie les performances dans le monde entier. Pour Marko 93, le street art permet d’établir une véritable connexion avec le public. C’est face aux spectateurs qu’une œuvre prend tout son sens. Le mouvement street art, par sa spontanéité et son accessibilité, incarne le croisement de réflexions et de valeurs. « L’art c’est d’abord du partage », résume la vision profonde de l’artiste.

Sarah, la charmeuse de jaguar


Fresque de Marko 93 en cours de réalisation

Cette œuvre monumentale peinte à la bombe aérosol sur la coque de la péniche Grande Fantaisie frappe par ses dimensions et par le tour de force technique nécessaire pour la réaliser. Marko 93 a repoussé ses limites puisque l’œuvre a été peinte en cinq jours dans des conditions délicates.


Sarah, la charmeuse de Jaguar - Marko 93 © Seine-Saint-Denis Tourisme

À l’instar du Studio Harcourt qui immortalise sur pellicule des icônes depuis les années 1930, la lumière, médium commun avec Marko93 est au centre de la composition. Le lien et l’intérêt de travailler avec le Studio Harcourt s’est alors imposé comme une évidence. La fresque représente un face à face poétique avec le portrait en noir et blanc de la danseuse au style unique, mêlant la danse orientale et la danse hip-hop, Sarah Guem. Elle appelle de sa main un jaguar, symbolisant le soleil et la lumière. Le style est caractéristique avec le félin appartenant au bestiaire fétiche de l’artiste présent dans de nombreuses compositions et les signes décoratifs inspirés des écritures calligraphiques. L’œuvre est une synthèse moderne de ce qu'incarne l’univers du Studio Harcourt pour Marko 93.

Localisation : Péniche Grande Fantaisie, 9 quai de l'Oise, 75019
Dimensions:

Sarah Ourahmoune

Sarah Ourahmoune est une figure emblématique de la Seine-Saint-Denis. Médaille d'argent de boxe anglaise aux Jeux Olympiques de Rio en 2016, elle s'entraine depuis des années dans son club à Aubervilliers. Le portrait montre toute la douceur et la détermination de la femme et de la championne.

 

 

 

Localisation : Halle Pouchard - 1 rue du Cheval Blanc - Pantin
Dimensions: 15x 10 m

Les bons plans Paris l'été

Site par ID-Alizés