seine saint denis

Protection et valorisation

Peu entretenues, parfois dégradées, les cités-jardins sont de plus en plus dépréciées au cours des années 1960. Toutefois, la reconnaissance de leurs qualités par les architectes, urbanistes et historiens de l’architecture permet la protection de certaines d’entre elles. La cité-jardin de Stains est ainsi protégée au titre des sites et du paysage depuis 1976. Elle a été reconnue comme un ensemble architectural, urbain et paysager remarquable, témoin des premières politiques publiques en matière de logement social. A l’époque de sa construction, la cité répondait, en priorité, à l’hébergement des populations ouvrières travaillant dans les usines de Saint-Denis, Le Bourget, La Courneuve. Les concepteurs souhaitaient non seulement donner un logement de qualité à ses habitants, mais encore leur donner accès à des équipements destinés à améliorer leur qualité de vie : théâtre, établissements scolaires, lavoirs et bains-douches…

Aujourd’hui, l’enjeu est de restaurer et requalifier un patrimoine historique d’exception en vue de l’adapter aux normes de confort et aux contraintes de la vie urbaine contemporaine. Le niveau de confort de la majorité des logements est, en effet, devenu, au fil des années, inadapté aux normes et usages en vigueur.

La protection de la cité-jardin, sa réhabilitation sont relayées par un travail de mise en valeur patrimoniale et touristique qui débute par une réappropriation de la cité-jardin par ses habitants. Cette valorisation, initiée par les collectivités, porte une grande attention à l’histoire et à la mémoire de ce quartier. À une autre échelle, un des objectifs poursuivis est la création d’un réseau de cités-jardins, françaises et européennes.

Partagez

Découvrez nos visites

Site par ID-Alizés