seine saint denis

Chantiers de construction

Tunnelier du métro L'extension Nord de la ligne 12 constitue un lien indispensable entre Paris et le secteur de la Plaine Saint-Denis et d'Aubervilliers. À terme, la mairie d’Aubervilliers sera accessible en 10 minutes depuis la porte de la Chapelle et en 30 minutes du centre de Paris. Le prolongement de la ligne permettra de gagner 3 kilomètres de desserte supplémentaire avec trois nouvelles stations et un métro toutes les 2 minutes en heure de pointe.

Les travaux du prolongement de la ligne 12 ont débuté en février 2010. C’est un vaste chantier qui passe par le creusement d’un tunnel, effectué par un tunnelier long de 82 mètres, 9 mètres de diamètre et de 1350 tonnes, développé et construit spécialement pour cet ouvrage. Cet appareil nouvelle génération, dit "à front confiné", où juste derrière la tête de coupe, se trouve une chambre étanche qui permet la stabilité du terrain lors de l’attaque de front. Cette technique est utilisée pour les terrains fragiles. Il est important de mettre en place le soutènement très rapidement après le passage du front d’attaque. Une injection de mortier contre la roche est faite pour solidifier la structure et où seront placés les voussoirs en béton. Les parois du tunnel sont ainsi soutenues, évitant un tassement des parois. Piloté par un conducteur aguerri, surveillant simultanément une vingtaine d’écrans, le tunnelier avale 12 mètres de terrain par jour travaillant sans relâche, 24 h sur 24, cinq jours sur sept. Soixante-dix personnes se relayent pour le faire tourner et assurer le bon déroulement de toutes les phases : creusement évacuation des déblais, pose du tunnel, consolidation des terrains.

La première section du prolongement est située sous l’échangeur routier de la porte de la Chapelle. Ce sont près de 3800 mètres qui ont déjà été creusés. Cette section se compose d’une succession de tunnels souterrains, se frayant un chemin parmi les fondations d’autres ouvrages. Pour pouvoir œuvrer, le tunnelier doit accéder par des puits d’entrée et  de sortie. Il en existe quatre, dont l’un à mi-parcours situé au niveau du pont de Stains, à proximité du canal Saint-Denis afin d’évacuer les déblais et approvisionner les voussoirs par péniche.

La seconde phase correspond une section circulaire de 7,80 mètres de diamètre, entre le puits du Canal et le puits Valmy localisé à la mairie d’Aubervilliers. C’est là que le tunnelier achèvera sa course. Le tunnel est situé à 20 mètres sous terre, au-dessous de la nappe phréatique entre les sables de Beauchamp et le calcaire de Saint-Ouen.

Les dessous d’une station nouvelle génération

La station "Front Populaire" s’est ajoutée au 300 stations déjà existantes sur le réseau métropolitain en 2012. Elle est le terminus provisoire de la ligne 12 au nord. Dans une deuxième phase, deux nouvelles stations viendront s’ajouter, une à Pont de Stains et une à mairie d’Aubervilliers qui deviendra le terminus définitif en 2017. Au croisement de la rue Proudhon et de la rue des Fillettes entre Saint-Denis et Aubervilliers, une gigantesque boite est en cours de construction. La structure d’une volumétrie est imposante : 228 mètres de murs de béton d’une hauteur totale de 40 mètres, dont 20 mètres dans les profondeurs du sol pour assurer les fondations de la station.

Cette station est réalisée à ciel ouvert sur trois niveaux, à l’abri de parois moulées. La gare sera très moderne et éclairée par un grand puits de lumière. Le premier niveau, la salle des billets, comptera une boutique. Le deuxième sera comme une mezzanine, qui mènera vers les quais par des escalators et des ascenseurs. Aujourd’hui, tous les aménagements restent à faire et  il est difficile d’imaginer le projet final. Tout à est nu, les quais et les rails ne sont pas encore posés. Dans quelques mois, la station accueillera près de 15000 voyageurs par jour !

Le prolongement du tramway T3 : un chantier en cœur de ville

Le chantier du tramway T3b a débuté en janvier 2009 et la ligne a été mise en service en décembre 2012. Véritable chantier d’infrastructures de transport en cœur de ville, l’objectif est de prolonger jusqu’à la porte de la Chapelle (18ème), la ligne existante entre le pont du Garigliano (15e arrondissement) et la porte d’Ivry (13ème). Au total, 26 nouvelles stations vont être créées sur 14,5 km de tracé entièrement végétalisé. Ce nouveau tronçon a été mis en service en décembre 2012 et transporte en moyenne 165000 voyageurs chaque jour, portant ainsi à 283000 le nombre de voyageurs sur l’ensemble de la ligne.

Découvrez les photos du chantier du T3b et les sites à visiter autour du Tramway T3B.

L’arrivée du Tramway T3b facilite les trajets en rocade autour de Paris et en direction de sa périphérie. Les départements du Val de Marne et de la Seine-Saint-Denis sont concernés et onze communes limitrophes bénéficient du prolongement du T3, d’Ivry-sur-Seine à Saint-Denis. La ligne est reliée à de nombreuses correspondances avec le RER C et E, 11 lignes de métro et 43 lignes de bus.

À terme, l’arrivée de ce moyen de transport moderne, écologique et performant façonnera tout l’est et le nord parisien. Avec le tramway, les quartiers se transforment et une nouvelle répartition de l’espace public se dessine. Sur site, toute une fourmilière est à l’ouvrage. Ingénieurs, poseurs et soudeurs de rail, conducteurs de travaux… Le plus spectaculaire sur ce tracé est la soudure de rail, par procédé d’aluminothermie. Au total, 3 500 soudures seront réalisées sur les 14,5 km. Cette technique donne une continuité parfaite entre les deux rails à souder, grâce à la reconstitution de matière. Elle assure une meilleure tenue dans le temps et un meilleur confort sonore pour les riverains et voyageurs grâce à la suppression des chocs lors du passage du tramway.



Inscrivez-vous aux visites !

Site par ID-Alizés