seine saint denis

Cités-jardins de la banlieue nord-est de Paris

La construction des cités-jardins du département de la Seine débute en 1912 avec celle d’Epinay-sur-Seine et s’interrompt dans les années 1950. Dans les premières années, les cités-jardins sont construites dans un style pittoresque, directement inspiré du modèle anglais, faisant référence à la campagne. Les projets se composent en majorité de pavillons. Le principe de cette composition implique des aménagements de voirie, de clôture, de mobilier urbain, d’éclairage. La dimension économique ainsi que le besoin croissant de logements participent à l’évolution des formes urbaines des cités-jardins.

Cité-jardin de Drancy (Cité Paul Bert)

L’augmentation du coût du foncier et de la construction entraîne l’augmentation de la part de logements collectifs par rapport aux pavillons. La longue phase de construction de la cité du Pré-Saint-Gervais (1930-1931, 1933-1934, 1949-1952) illustre cette évolution vers plus de rationalité économique. Le choix de l’habitation en hauteur se confirme avec le projet de la cité de la Muette, à Drancy (1933-1935), qui marque une rupture avec la cité-jardin pittoresque et une transition vers les grands ensembles.

Cité-jardin de Drancy (La Muette)

Partagez

Découvrez nos visites

Site par ID-Alizés