seine saint denis

La Cité-Jardin de Stains, du projet à la réalisation

La cité-jardin de Stains est réalisée entre 1921 et 1933. Les architectes Eugène Gonnot et Georges Albenque se sont livrés à une analyse approfondie du site (hydrographie, système de voirie) et de son contexte (population et réseau de transports existant). Elle est construite à l’emplacement du parc du château, très endommagé par la guerre de 1870 et détruit par la suite. Ce terrain de 28 hectares avait été vendu à l’OPHBMDS à la fin du XIXe siècle. Il se trouve à proximité de l’ancien village.


Château de Stains (après 1870)


Carte des chasses (1764-1773)

Du parc a été conservée la « Belle allée » qui traverse le terrain en diagonale. Rebaptisée avenue Paul-Vaillant-Couturier, elle relie aujourd’hui la Mairie, installée dans les anciennes écuries du château, à la place centrale de la cité, la place Marcel-Pointet.

Prévue pour accueillir des familles travaillant dans les usines environnantes (Saint-Denis, Le Bourget, La Courneuve, Stains), la cité-jardin propose du logement en collectif (immeubles de 3 ou 4 étages) ou en pavillons, avec parcelle de jardin attenante.

Le projet initial offrait une typologie de logements différents afin de proposer une plus grande mixité sociale. Il était même prévu, sur l’actuelle avenue Maxime Gorki, des petites villas louées bourgeoisement. Cette partie de la cité-jardin arrivant en fin de construction, le besoin de logements s’étant accru de même que le coût de construction, des collectifs ont finalement été construits.

L’arrivée d’une nouvelle population transforme le bourg rural qu’est Stains en banlieue ouvrière ; la ville voit ainsi doubler le nombre de ses habitants.



Plan du projet de la Cité-jardin de Stains (avant 1930)

La cité-jardin de Stains n’a pratiquement pas subi de transformation depuis sa création. Seuls les noms des rues et avenues vont changer à la suite de la seconde guerre mondiale, notamment pour rendre hommage aux Stanois résistants. Sa valeur patrimoniale a été reconnue en 1976 par son inscription au titre des sites.

Elle fait l’objet d’une vaste rénovation.


Avenue Solon (actuelle Avenue de la Division Leclerc)


Avenue Hainguerlot
(actuellement Place Marcel Pointet et Avenue Paul Vaillant Couturier)


Rue du vieux parc de Stains (actuelle rue Adrien Agnès)


Avenue Hainguerlot (actuelle avenue Paul Vaillant Couturier)

Partagez

Découvrez nos visites

Site par ID-Alizés