seine saint denis
A voir absolument A l'affiche Nos visites
L'été à Paris

Fan Bing Bing et L'impératrice, Fin Dac

Fin DAC est un artiste irlandais, né en 1967. Il vit et travaille à Londres. Internationalement connu, il réalise deux ½uvres pour le parcours artistique le portrait de Fan Bing Bing et Nühuáng.


Fan Bing Bing par Fin DAC, centrale à béton Eqiom - Pantin ©Arthur Crestani

Fin DAC

Né à Cork, en Irlande, travaillant activement dans le monde entier, Fin DAC est un artiste urbain autodidacte et anticonformiste, qui a défini et perfectionné un style de peinture en aérosol atypique qu'il a baptisé Urban Aesthetics.

À travers son travail, il explore des thèmes liés à l'émancipation et à l'autonomisation des femmes, réajustant le regard masculin et perturbant les attitudes colonialistes qui entourent particulièrement l'expérience orientale.

Connu pour ses représentations de femmes eurasiennes, Fin DAC s'inspire des habillements traditionnels et cérémoniels dans lesquels ces sujets s'engagent. Son intérêt n'est cependant pas superficiel ou irréfléchi. En recadrant les stéréotypes  raciaux et sexuels, Fin DAC célèbre la sensualité des femmes par le biais d'une sensibilité culturelle et non par l'appropriation.
Bien que ses peintures murales soient présentes dans les pays et continents du monde entier, Fin DAC reste un "outsider" de la scène de l'art de la rue préférant se lancer dans des projets personnels.

Nühuáng, l’impératrice


Nühuáng - Fin DAC - 40 quai de l'Aisne - Pantin ©Fin DAC

Cette fresque monumentale est la plus importante du parcours. Grande et imposante comme chaque femme de l'artiste représentée en extérieur, l'impératrice revendique la propriété de l'environnement urbain, tout en restant féminine, avec des caractéristiques classiquement délicates. Grâce à cette dualité, Fin DAC affirme la puissance et la vulnérabilité des femmes, à la fois esthétique et intellectuelle, physiquement apte et exprimant de profondes réserves émotionnelles. Le sujet est inspiré de la série L’impératrice de Chine, personnage principal est joué par Fan Bing Bing. Le costume de l'impératrice montre tout la dextérité artistique où  l’art du trompe l’½il s’exprime à merveille dans cette ½uvre. La composition intègre toutes les caractéristiques et spécificités de la façade telles que l’ombrelle s’adaptant au pignon ou la lanterne tenue par l’impératrice s’ajustant à la fenêtre qui à la tombée de la nuit va s’éclairer. Le traitement en aplat et à la bombe aérosol, le travail minutieux des textures de la coiffure, des tissus très sophistiqués de la robe, la palette chatoyante, l’intensité du regard… constituent un incontestable chef-d’½uvre.

Localisation : 40 quai de l’Aisne - Pantin
Dimensions : 8 x 16m

Fan Bing Bing

Le cliché noir et blanc de la célèbre actrice chinoise, Fan Bing bing s’est imposé naturellement à l'artiste. Connu pour illustrer des femmes asiatiques, il recadre les stéréotypes raciaux et sexuels élaborant un récit qui célèbre leur sensualité par une sensibilité culturelle plutôt que par l'appropriation. Cette ½uvre a été exécutée en deux temps : Fin DAC a produit une ébauche numérique de la photographie originale, imprimée sur toile, puis a travaillé à l'aérosol en atelier.

 

 


Oeuvre en cours de réalisation - Fin DAC - Halle Pouchard © Arthur Crestani

Localisation : Centrale à béton Eqiom – Pantin
Dimensions: 5 x 7 m

Les bons plans Paris l'été

Site par ID-Alizés