seine saint denis

Entretien du réseau

Les chantiers : entretien du réseau

Moderniser, améliorer la qualité du réseau, le rendre plus fiable, confortable est une préoccupation de tous les instants. Ces vastes campagnes de travaux occasionnent des nuisances de toutes sortes. Pour les limiter, la RATP s’efforce de mettre en œuvre des solutions limitant les impacts sur l’environnement et le voisinage du chantier au-delà de ce qu’exige la réglementation. Cette démarche est volontaire pour sélectionner les déchets, en valoriser une majorité par recyclage, récupérer les rejets d’eau pour les traiter avant déversement à l’égout et en réutiliser une partie. Il s’agit de limiter les travaux porteurs de nuisances sonores au strict nécessaire et d’utiliser le plus efficacement possible l’énergie électrique.

Le renouveau des stations

Afin d’améliorer la qualité de l’aménagement de ses espaces, les rendre plus accueillants et sécurisants, la RATP a engagé depuis 2000, un important programme de rénovation du métro. Cette opération consiste notamment à moderniser l’éclairage, remplacer le carrelage, améliorer la signalétique, valoriser les espaces pour les rendre plus confortables. Il concerne 273 stations. En Seine-Saint-Denis, les stations Galliéni (ligne 3), Hoche et Eglise de Pantin (ligne 5), La Courneuve (ligne 7), Croix de Chavaux  (ligne 9), Mairie des Lilas ( ligne 11), Garibaldi ( ligne 13) et Pré-Saint-Gervais ( ligne 7 bis) ont été ainsi rénovées.

Un air nouveau pour le métro

Afin de renforcer la sécurité et d’améliorer le confort des voyageurs, la RATP s’est engagée dans un vaste programme de modernisation des systèmes de ventilation sur ses réseaux métro et RER. Le système de ventilation a deux fonctions majeures : la sécurité et le confort des voyageurs et du personnel. Dans les deux cas, il permet de générer un flux d’air en cas de dégagement de fumée et pour rafraîchir l’air du métro et du RER. En général, l’air est aspiré à une vitesse de 60 m3 /seconde et évacué par une grille située au niveau de la voirie. Le système de ventilation se situe dans le tunnel qui relie deux stations. Selon les contraintes du milieu souterrain, il peut se trouver à une profondeur comprise entre 10 et 40 mètres. En cas d’incendie, les ventilateurs permettent le désenfumage du tunnel en évacuant la fumée dans la direction opposée au foyer d’incendie, à raison de 90 m3/seconde. Ces ouvrages sont des installations spectaculaires très peu connues des usagers puisqu’elles sont invisibles et pourtant fondamentales au confort de voyage.

Direction Montreuil

S’orienter facilement, trouver la bonne correspondance, optimiser ses déplacements, trouver son chemin... Pour ne pas se perdre dans les dédales du réseau, la signalétique doit être efficace, lisible et bien placée. C'est à Montreuil que la plupart des panneaux d’informations fixes sont élaborés. Dans cet atelier de signalétique, dix-huit agents produisent un grand nombre de signes pérennes et provisoires : stations de métro en travaux, numéros de ligne de bus, services bus de remplacement, panneaux de lignes de métro, issues de secours, codes MIRE, interdictions de fumer… Une fois fabriquée, la signalétique est posée sur l’ensemble des réseaux. Cette activité nécessite une grande réactivité puisque en fonction du degré d’urgence et pour apporter le meilleur service possible aux voyageurs, les demandes sont traitées entre 4 et 48 heures. Plus de 500 demandes par mois sont traitées.



Inscrivez-vous aux visites !

Site par ID-Alizés