seine saint denis

Inside Out, l'Ourcq mon amour

En 2013, des centaines de portraits noir et blanc ont envahit les murs du canal de l’Ourcq de la Place de Stalingrad au bassin de Pantin.

Après Rio, New York ou Karachi, le canal de l’Ourcq est entré à son tour dans l’aventure artistique planétaire du projet Inside Out initié par J.R.

Ici, ce sont les photographes Ava du Parc et Romain Bassenne, tous deux issus de l'Ecole nationale supérieure Louis Lumière qui ont réalisé les portraits en noir et blanc : 300 visages qui se sont affichés sur les murs qui bordent le canal de l'Ourcq.

Ces 300 visages ont un point commun. Chacun d’entre eux travaille ici, y a travaillé en son temps ou y travaillera bientôt : ouvriers d'une centrale à béton, anciens meuniers des moulins, salariés d’une banque, publicitaires, danseurs, lycéens, fonctionnaires, restaurateurs, architectes, capitaines de bateaux, graffeurs…

Ces visages  racontent la mutation du canal de l’Ourcq où le travail change de contenu mais continue de donner corps à la ville.

A Pantin, l’imposant bâtiment des Grands moulins abrite désormais les activités d’une banque, l’ancien centre administratif est devenu un temple de la Danse tandis que la gigantesque friche des entrepôts de la Chambre de commerce, devenus royaume des graffeurs, va renaître sous les traits d’une grande agence de publicité. Les quartiers que traverse le canal sont en devenir mais le futur est déjà là,  rythmé par la vie de celles et ceux qui y travaillent et y vivent, font la pause en semaine au bord de l'eau et s’y promènent le week-end.


Voir toutes les photos

QUI SONT-ILS ?
Ils sont nombreux à s'être prêté au jeu du shooting, ce sont les chauffeurs des centrales à béton Holcim de Pantin et de Bondy, ceux de la centrale Lafarge, les éclusiers, scaphandriers et équipes des Canaux de Paris, les employés de BNP Paribas, les salariés d'Edistock/ Revue Fiducière, les capitaines de Canauxrama, les équipes de BETC, futurs riverains du canal, les anciens des Grands Moulins de Pantin, les équipes de la Ville de Pantin et du Théâtre du Fil de l'eau, les fonctionnaires du CIG et du CNFPT, les élèves du Lycée Lucie Aubrac, les hôteliers de l'Holiday Inn, les services du Centre national de la Danse et du Parc de la Villette, les danseurs de Feeling Dance Factory, les professeurs, chanteurs, restaurateurs, architectes, commerçants, graffeurs ...
 

Ces visages ont aussi une voix

Ecoutez le documentaire radio Et voilà le canal !

Téléchargez le fichier son au format mp3 (14 Mo)
Téléchargez le fichier son au format WAV (156 Mo)


INFORMATIONS PRATIQUES

Les portraits étaient visibles du 7 juillet au 15 septembre 2013 le long du canal de l'Ourcq de Paris, entre la place Stalingrad Paris 19ème et le bassin de Pantin (Mail Charles de Gaulle, au niveau du métro Eglise de Pantin) en accès libre


INSIDE OUT, C'EST QUOI ?

Inside Out est un projet d’art global participatif qui permet aux gens et aux organisations du monde entier de partager avec le public des messages importants à leurs yeux, en utilisant des portraits géants, en noir et blanc. Ces portraits sont imprimés en posters et collés/affichés dans des lieux publics.

 

www.insideoutproject.net

Depuis le lancement du projet Inside Out, plus de 80 000 personnes ont participé, et des centaines d’actions ont eu lieu dans le monde entier, de Rio de Janeiro à Tokyo, en passant par New York, Karachi, Lisbonne, Tunis, Le Cap ou encore Sydney.

Le projet Inside Out a été initié par l’artiste JR, bénéficiaire du Prix TED en 2011.

 

 

Galerie Photo

Croisière street art

Embarquez pour une croisière consacrée au street art sur le canal de l'Ourcq. Artistes et connaisseurs dévoileront l'histoire et les techniques de cet art singulier. Démonstrations et découverte depuis l'eau...

Réservez

Balades street-art

Site par ID-Alizés