Vous êtes ici : Accueil  > À l'affiche

Silencieusement - Création musicale dans le bâtiment des Archives nationales


Date Du au

Le compositeur Nicolas Frize livre une création musicale inspirée, fruit de sa résidence de deux ans aux Archives nationales

Un projet artistique comme il y en a peu : un compositeur de talent (Nicolas Frize) s'est installé aux archives nationales en mars 2014 et a mené une recherche avec la complicité des personnels sur ce bâtiment : quels sont les liens entre mémoire et création ? Quelles relations entre les habitants et l'institution ? entre les salariés et la création ? entre le futur et le passé ?

A ces nombreuses questions, il répond par une composition musicale originale : une création qui se déplace au sein de l’institution des Archives nationales sous la forme d'une déambulation. Une plongée chuchotante et sonnante au cœur d'histoires, intimes et publiques.

Silencieusement

Lors de sa longue résidence aux Archives, il a expérimenté de nombreuses sessions de travail : rencontres, ateliers, prises de son du bâtiment, qui ont servi à nourrir l'écriture de la partition musicale.

Silencieusement, Nicolas Frize

Interprétée par des musiciens professionnels, des personnes volontaires au sein des archives nationales et divers participants amateurs, la création se compose de six mouvements et six lieux dans le bâtiment des Archives nationales du site de Pierrefitte

  • « des citoyens » - 1er mouvement / Salle de lecture
    pour octuor vocal, grand choeur, 5 flûtes, 5 violons, cor, basson et voix d’enfants
  • « le corps aimé de l’archive » - 2e mouvement / Mezzanine du hall principal
    pour 3 percussions et guitare
  • « enfance et oubli » - 3e mouvement / Auditorium
    pour ténor, théorbe et clarinette basse, avec voix d’enfant
  • « reconnaissance » - 4e mouvement / Foyer
    pour piano et projection vidéo
  • « écoulements » - 5e mouvement / Terrasse et bassin
    pour 2 flûtes, 2 guitares, voix parlées et eau
  • « à la vie à la mort » - 6e mouvement / Quai de déchargement
    pour cornet à bouquin, clavecin, 2 voix parlées et bandes magnétiques

Nicolas Frize

Le compositeur repose depuis toujours ses créations artistiques sur des processus de travail qui se nourrissent d’une période d’échange, d’implantation, d’immersion, de contextualisation, période qui selon les cas, oscille entre 2 et 4 ans. Ainsi la musique qu’il écrit puise ses sources dans des questionnements et des thématiques qui, émergeant dans le quotidien de ses résidences, conditionnent les mouvements des oeuvres, leur orchestration, leur propos esthétique et leur structure, leur argument, leur mise en oeuvre (la scénographie, les choix acoustiques, la spatialisation, définissent leur interprétation), le choix des interprètes, alternant entre les rencontres et les qualités instrumentales ou vocales recherchées…
Ces oeuvres naissent au fil des jours, de la quantité et de la qualité des relations intellectuelles et sensibles construites avec les acteurs présents sur le « terrain » choisi, d’une capacité de création appliquée au réel, de circonstances ou d’opportunités réveillées, d’imbrications entre l’abstrait et le concret, de mobilisations de tous ordres entre intime et politique.

Les Archives nationales

Créées pendant la Révolution française, les Archives nationales sont les garantes de la mémoire de la France. Elles conservent plus de 300 km linéaires d’archives : archives publiques des différents régimes politiques, du VIIe siècle jusqu’à nos jours, archives privées et minutes des notaires parisiens. Toute personne peut les consulter gratuitement. Collecter, conserver, communiquer, faire comprendre et mettre en valeur leurs fonds, telles sont les missions fondamentales des Archives nationales.

Les Archives nationales expérimentent depuis plusieurs années le croisement et la rencontre de projets artistiques avec l’archive dans différentes configurations avec cette volonté de tisser chaque fois que faire ce peut un lien singulier entre les archives et la création. Manifestations événementielles, projets à plus long terme, partenariats avec des acteurs culturels, les Archives nationales sont un terrain d’expérimentation pour questionner les enjeux à l’oeuvre dans ce lien, dont les artistes s’emparent plus que jamais.

Depuis 2013, elles sont réparties sur trois sites : Paris, Pierrefitte-sur-Seine et Fontainebleau.

Visiter le site de Pierrefitte

Les Archives Nationales
59 rue Guynemer

93380 PIERREFITTE-SUR-SEINE
48.9470593 , 2.3623654000000442
tel tel : 01 75 47 20 02
Accès Accès
Métro : Ligne 13, Saint-Denis - Université
Tarifs Gratuit 
Les Archives Nationales, 59 rue Guynemer, 93380 PIERREFITTE-SUR-SEINE

Site par ID-Alizés