Vous êtes ici : Accueil  > 

Terminal 2 de l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle


Dans les années 80, l’aéroport CDG s’agrandit grâce à une aérogare modulaire qui ne cessera d'évoluer, passant de 2 modules à 6 et devenant un des hubs aériens les plus performant. Ce terminal 2, ou CDG 2, a été dessiné par Paul Andreu qui avait conçu le 1er terminal de CDG. L'histoire de ce terminal est indissociable de celle de la compagnie Air France, occupant majeur de l'aérogare.

CDG TERMINAL E (7202826150).jpg
By Eric Salard - CDG TERMINAL E, CC BY-SA 2.0

Le visage actuel du terminal 2 de l'aéroport de Roissy

Aujourd'hui, l'aérogare 2 de Roissy compte 6 terminaux : A, C, E au sud et B, D, F au nord desservis par des navettes gratuites. Ces terminaux, ou modules, sont séparés par une voie rapide et des parkings. Un satellite d'embarquement est relié au terminal A par une passerelle, deux autres (S3 et S4) sont connectés aux terminaux E et F. Entre les terminaux C et D et entre les terminaux E et F, on trouve la gare Aéroport Charles-de-Gaulle 2 TGV et la station du RER B.

Le terminal 2 comprend de nombreux services, boutiques, bars et restaurants. On trouve même un espace musée dans le terminal 2E. Consultez toutes les informations pratiques, plans et accès au terminal 2 et trouvez votre hôtel à côté du terminal 2.

Histoire du T2, deuxième aérogare de l'aéroport de Roissy

En 1982, François Mitterrand inaugure le 2e terminal (A et B) de l’aéroport de Roissy entièrement dédié à la compagnie Air France. Le terminal 2B est construit en premier. Sa forme étroite et allongée est adaptée à sa fonction : accueillir rapidement les passagers sur les vols court-courrier. Le 2A, conçu pour prendre en charge les voyageurs sur les vols long-courriers, est plus vaste pour pouvoir contenir les zones de contrôles. Tous deux se distinguent à l’époque par le fait que départs et arrivées se font dans la même aérogare.

Les terminaux 2D puis 2C, en 1989 et 1993 vont venir compléter CDG2. Le T2D est consacré aux vols moyen-courrier. Le terminal T9, futur CDG3, où se trouvent les compagnies charter ouvre en 1991.

Les Terminaux 2E, 2F et 2G sont installés dans les années 90 pour que l’aéroport CDG s'adapte aux nouvelles contraintes aériennes. Air France ouvre son 1er hub en 1996 pour optimiser la circulation des voyageurs lors de leurs correspondances en augmentant le trafic aérien et en fluidifiant la cadence de vols. C'est une véritable révolution qui permet à la compagnie aérienne française d'augmenter considérablement son offre de correspondances. Seulement, cette révolution est freinée par la taille de l'aérogare, avec ses 4 terminaux, qui ne permet pas de prendre une correspondance dans un laps de temps de moins de 45 minutes. Le 2F ouvre en 1999 et sera occupé par Air France uniquement pour résoudre ce problème. À partir de ce moment, ADP a fait en sorte que les terminaux utilisent un système plus efficient de tri de valises pour diminuer le temps entre correspondances.

Le Terminal 2E, construit en 2003 s'effondre en 2004, un mois après le début de la rénovation de la première aérogare (il restera fermé jusqu'en 2008). Ces fermetures provoquent une saturation. Le 2G qui accueille les vols régionaux soulage l’aéroport avec son ouverture en 2008 et la réouverture du 2E. Le hall M du Terminal 2E est considéré comme l'un des plus beaux d'Europe.


Site par ID-Alizés