Vous êtes ici : Accueil  >   > 

Présentation du pôle touristique régional


Un outil de développement territorial

Le schéma régional de développement du tourisme et des loisirs, approuvé en 2000 pour une période de 10 ans, ne considère pas uniquement le tourisme sous l’angle des équipements prestigieux et de la compétitivité internationale mais également comme un facteur d’aménagement du territoire régional, de développement local, de répartition des richesses et de création de lien et d’identité. Il affirme la volonté régionale de mutualiser les atouts touristiques de Paris et du reste de la région en développant une offre complémentaire dans les départements franciliens. Dans ce cadre, il propose de « concentrer les moyens d’intervention publics sur un nombre limité de pôles régionaux considérés comme prioritaires par les collectivités locales concernées. (…) La stratégie de la Région en matière de soutien aux pôles touristiques se traduit par une aide au démarrage de projets de développement de pôles ou de filières touristiques en appuyant les initiatives locales et départementales portées par des structures professionnelles privées ou publiques. Cette aide porte sur les investissements immatériels (études préalables, mission d’animation et de développement, qualification des acteurs…) et sur des interventions en « dur » ayant un effet direct sur le développement touristique (création ou développement de structures d’accueil ou d’hébergement touristique, parcours touristiques, signalétique…). Elle est dégressive et limitée dans le temps. »

Dans ce cadre, l’Etat, la Région et son CRT, le Département et son CDT, ont dessiné en 2001, un pôle autour du réseau des grands sites de tourisme d’agrément et de tourisme d’affaires implantés en Seine-Saint-Denis et sur le site de la Villette (Stade de France, basilique de Saint- Denis, musée de l’Air et de l’Espace, la Villette, les parcs des expositions du Bourget et de Paris-Nord Villepinte, les Puces de Saint-Ouen). En effet, Si la Seine-Saint-Denis n’a pas a priori une réputation touristique, il apparaît cependant que dans les trois grands champs qui intéressent le monde du tourisme et des loisirs, celui du tourisme d’agrément , celui du tourisme d’affaires et celui des loisirs de proximité , elle peut faire valoir une offre consistante qui contribue à une activité touristique bien réelle (qu’il s’agisse de l’activité hôtelière ou de l’émergence de nouveaux éléments d’attraction touristique, notamment événementiels et culturels).

Ainsi, non seulement ce département n’est pas à l’écart, loin s’en faut, des flux touristiques qui placent Paris et l’Ile-de-France en tête des destinations touristiques du monde, mais il participe également, de part son offre singulière, à « moderniser » et « rajeunir » l’image de la destination. Si le pôle initial défini en 2001 témoigne de la plus grande réalité touristique du département, d’autres espaces en Seine-Saint-Denis ne sont pas dépourvus de potentiel. Ainsi, le territoire de Neuilly-sur-Marne, Noisy-le-Grand et Gournay-sur-Marne est associé au pôle des Boucles de la Marne animé parle CDT du Val-de-Marne. Et, indépendamment des pôles touristiques reconnus en 2001, l’axe canal de l’Ourcq - RN 3 amorce une vocation forte dans le domaine des loisirs. Au-delà de l’intérêt intrinsèque de la voie d’eau et de ses berges, de nombreux espaces verts et forestiers (dont la future base régionale de loisirs de la Corniche des forts et le Parc forestier de la Poudrerie) côtoient des équipements dédiés aux loisirs et à la culture (Parc de la Villette, Centre national de la danse…).

En 2007, les partenaires du pôle, Région, CRT, Département et CDT, ont ainsi décidé d’étendre le pôle Nord Est Parisien à l’axe canal de l’Ourcq-RN3, depuis le bassin de la Villette jusqu’aux limites départementales.

L'animation et le développement du pôle touristique est confiée au Comité départemental du tourisme de la Seine-Saint-Denis. Son rôle est d'apporter une aide financière au démarrage de projets à vocation touristique, une aide technique pour monter les projets et un suivi des opérations financées.
 

Le schéma directeur du canal de l'Ourcq

Les bilans et actions (2007-2008)

Les projets en cours d'études


Site par ID-Alizés