Vous êtes ici : Accueil  > 

Château de Maison-Blanche


Alors que la France est appauvrie par la guerre de Trente ans ponctuée de famines, de révoltes et de complots, les châteaux de plaisance connaissent leurs dernières gloires avant l'arrivée des folies. Le château de Maison-Blanche, construit au milieu du XVIIe siècle, bien que sans avant-corps, appartient à ce classicisme qui a fait les beaux jours des architectes de cette période qui dura environ de 1620 à 1671.

Le classicisme en Seine-Saint-Denis

Henri-François de Ségur (1689-1751), baron de Romainville, s'installe à Gagny dans une demeure édifiée probablement quelques décennies avant sa naissance. Le pavillon de chasse situé dans l'enceinte de la propriété et la chapelle qui se trouvait tout près du château ont disparu. Bien que modeste, la façade de l'élégant édifice qui demeure répond aux critères d'un classicisme spécifique à l'époque de sa construction où, désormais, le corps de logis unique prévaut. La symétrie et la régularité de l'élévation sont d'une rigueur absolue. Toute courbe est éliminée au profit des lignes et des angles droits. La façade, surmontée d'un fronton cintré, est flanquée de deux toitures indépendantes dont l'inclinaison diffère de la toiture du bâtiment, simulant des pavillons d'angle. Des fenêtres à la François Mansart agrémentent ces deux toitures d'angles.

En Seine-Saint-Denis, nous trouvons plusieurs exemples de ces châteaux de plaisance répondant au classicisme comme à Bagnolet, à Gournay-sur-Marne, à Tremblay-en-France, au Blanc-Mesnil ou bien encore le lycée Fénelon à Vaujours. L'édifice actuel accueille diverses associations comme celle des cartophiles ou des philatélistes.

La lignée des Ségur : de Guy V à la comtesse de Ségur

comtesse de ségur (photo libre de droit - copyright expiré)Henri-François de Ségur compte parmi ses ancêtres Guy V de Ségur qui participa à la quatrième croisade, en 1202. Lui-même militaire, il prend part à la guerre de succession d'Autriche. C'est au château de Maison-Blanche, à Gagny, qu'il épouse, en 1718, Angélique de Froissy (1702-1785). Celle-ci était une fille naturelle de Philippe d'Orléans (1674-1723), futur régent, et de Christine Charlotte Desmares (1682-1753). Angélique de Froissy est légitimée par son père peu après son mariage, en 1722. Elle donne deux fils au comte de Ségur. C'est l'un de leurs descendants, Eugène de Ségur, qui épousera Sophie Rostopchine (1799-1874), la fameuse comtesse de Ségur, auteur de nombreux romans destinés à ses petits-enfants et qui continuent à connaître le succès que l'on sait.

Le lac de Maison-Blanche

L'ancien belvédère du domaine, que le châtelain utilisait pour entreposer le produit de ses chasses, a été implanté dans l'île, au milieu du parc de l'avenue Jules Verne. Aujourd'hui, le lac est très fréquenté par les pêcheurs gabiniens. Chaque année, au mois de juin, le lac de Maison-Blanche sert de cadre pour la fête champêtre qui réunit les associations locales.

Château de Maison-Blanche

Château de Maison-Blanche
Avenue du Château
Place des Fêtes

93220 GAGNY
48.874091 , 2.540520000000015
 
Afficher les lieux à proximité


Plus d'informations sur les Châteaux et Manoirs du nord-est parisien:

Site par ID-Alizés